PARTAGER

Fippu Alternative citoyenne considère la convocation du député Cheikh Bamba Dièye par la Division des investigations criminelles (Dic) comme une «tentative d’intimidation» du pouvoir en place. En conférence de presse hier, les alliés du Fsd/Bj ont noté que cette «manœuvre indigne est l’instigation de responsables de l’Ums et du Forum du justiciable qui ont prétendu que le député aurait porté atteinte à une institution publique». Ibrahima Sylla, leur porte-parole du jour, a une autre lecture de la sortie de Cheikh Bamba Dièye. Selon lui, le leader du Fsd/Bj «n’a fait que dénoncer, à l’instar de l’immense majorité des citoyens, la corruption qui est en réalité un phénomène qui discrédite la justice». M. Sylla d’ajouter : «Si le pouvoir actuel n’avait pas pris le parti d’instrumentaliser le système judiciaire et de le mettre au service de ses projets politiciens et objectifs électoraux inavouables, l’image de l’institution judiciaire ne serait pas sérieusement entamée, pour ne pas dire détruite.» Fippu estime que «(l’Ums) doit plutôt se battre pour l’indépendance de l’institution et prouver que ce n’est pas la Magistrature qui est corrompue, mais certains de ses membres», conclut M. Sylla.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here