PARTAGER

Le prévenu, Papa Maguette Ndiaye, a été condamné hier par le juge des flagrants délits à 6 mois de prison ferme. Il a été reconnu coupable du délit d’escroquerie de plus de 10 millions de francs Cfa au préjudice de sa belle-mère.

Hier, le prévenu Papa Maguette Ndiaye a été attrait devant la barre pour avoir «escroqué» sa belle-mère d’un montant de plus de 10 millions de francs. Face au juge, la plaignante, Khardiata Diop, est revenue dans les moindres détails sur les circonstances qui ont déterminé les remises d’argent. En effet, c’est sa fille, Maguette Dieng, qui a tissé une relation d’amitié avec la sœur du prévenu du nom de Fatou Bintou, qui serait établie aux Etats-Unis. Les deux se sont connues via Facebook.
Appelée à la barre à titre de témoin, Maguette a rappelé que c’est à la suite de cette amitié «virtuelle» qu’elle s’est mariée au frère de son amie. De cette union est née une relation de confiance entre le mis en cause et sa belle-famille. Le sieur Papa Maguette Ndiaye, selon la Maguette Dieng, s’est fait passer pour un ingénieur en Génie civil en Allemagne. Il a aussi fait croire que sa sœur, qui est établie en Amérique, est caissière dans une banque française qui a une filiale aux Etats-Unis. Après le mariage, dit la dame, son mari lui a montré une villa dont il dit en être le propriétaire, un parking. Tout cela s’est révélé faux au fil du temps, dit-elle.
D’après les récits de la maman et de sa fille, Papa M. Ndiaye, pour soutirer de l’argent à sa belle-mère, a usé de manœuvres. En premier lieu, il a simulé des poursuites contre sa personne à la Dic et à la brigade de recherches de la gendarmerie. Et pour éviter l’arrestation de son gendre, mère Khardiata n’a pas hésité à lui prêter des sommes d’argent.
La deuxième fois, le beau-fils a invoqué un accident dont serait victime son neveu aux Etats-Unis faisant croire que sa sœur était dans le besoin pour les soins de son fils. Là également, dit la partie civile, 8 millions de francs lui ont été prêtés. Il a assuré qu’il disposait d’un container d’une valeur de 50 millions de francs Cfa qui pourrait régler les dettes. Malheu­reusement, la belle-famille de Ndiaye s’est trop tard rendu compte de la triste réalité. Devant son épouse et sa belle-mère, le prévenu a rejeté en bloc toutes les déclarations qu’on lui prête. Il a reconnu juste la remise de 2 080 000 francs Cfa à titre de prêt pour les frais de mariage avec Maguette.
Mais pour Me Abou Khaly Kane, «tous les ingrédients de l’escroc sont réunis. Vous avez une mise en scène, une fausse qualité, l’intervention d’un tiers. Il y a tout ce qui est nécessaire pour la commission de l’infraction d’escroquerie. Ça ne passera pas. L’escroquerie est constituée de façon indiscutable». Pour toutes causes et préjudices subis, Khardiata Diop a réclamé 13 millions de francs Cfa à titre de dommages et intérêts. L’avocat de la partie civile a révélé que des poursuites pour escroquerie au mariage vont être menées contre le mis en cause. Et pour le procureur, «tous les éléments sont réunis pour qu’on établisse l’infraction». Il a demandé la condamnation du prévenu à 2 ans de prison ferme.
Finalement, Papa Maguette Ndiaye a été reconnu coupable du délit d’escroquerie. Il a écopé de 6 mois d’emprisonnement ferme. M. Ndiaye doit allouer à la partie civile la somme de 12 millions de francs Cfa.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here