PARTAGER

L’imam Oumar Thioub a été reconnu coupable de viol et charlatanisme. Le prévenu, 68 ans, a été condamné hier, à 2 ans de prison ferme par le juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar. La partie civile, Khady Sèye, âgée de 19 ans, l’avait accusé de l’avoir engrossée après avoir abusé d’elle à la suite de la consommation d’une eau bénite. Des faits qui ont été récusés par le mis en cause.

«Pa Thioub», âgé de 68 ans, est imam dans son quartier de Diameuguène, sis dans la banlieue dakaroise. Après les prières à la mosquée, il consacre le reste de son temps de la journée à la vente de livres saints et autres supports au marché de la localité. Dans son local, Oumar Thioub de son vrai nom reçoit également des clients pour des bénédictions. Un jour, Khady Sèye s’est rendue chez le sexagénaire pour des «prières». Sur place, raconte la jeune dame de 19 ans, elle a été abusée sexuellement par le vieux.
A la barre, comme à l’enquête préliminaire, la plaignante a accusé «Pa Thioub» de l’avoir fait boire du «safara», autrement dit de l’eau bénite. Et c’est par la suite, dit-elle, qu’elle a perdu connaissance pendant quelques minutes. Au réveil, elle a constaté que ses parties intimes étaient souillées de sperme. Après cet épisode, Khady Seye quitte paisiblement le vieux sans dénoncer quoique ce soit. Alors un, deux mois après les faits, elle ne voit plus ses règles. Pressée de questions par sa maman, elle révèle qu’elle est en état de grossesse avant d’en imputer la responsabilité au marabout.
Pour tirer l’affaire au clair, Fatim Sow, tante de la victime, accompagnée d’une autre femme ont rendu visite au vieux au marché. Dans son témoignage à la barre, la dame Sow dira que le mis en cause avait dans un premier temps nié les faits en soutenant qu’il «était incapable d’engrosser une femme car atteint de la prostate». Selon elle, l’imam a fini par reconnaître qu’il est l’auteur de la grossesse. Fatim Sow apprend que le prévenu avait déboursé la somme de 20 mille francs Cfa pour la visite médicale. Et après la consultation, lorsqu’elle avait présenté l’ordonnance à «Pa Thioub», c’est lui-même qui s’est rendu à la pharmacie pour acheter les médicaments, dit le témoin.
Interrogé à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar, le prévenu a botté en touche les accusations. Il reconnaît avoir reçu Khady Sèye qui avait des problèmes conjugaux. L’imam dit avoir formulé des prières pour la visiteuse mais jamais il ne lui a donné de l’eau bénite encore moins entretenu des rapports sexuels avec celle-ci.
Dans son réquisitoire, le procureur a indiqué qu’il s’agit de «contestations qui rentrent en contradiction avec les aveux circonstanciés du prévenu à l’enquête». L’argent a été remis à la tante de la jeune dame en l’occurrence Fatim Sow, selon Oumar Thioub, parce que celle-ci dans le besoin était venue le solliciter en sa qualité d’imam.
Pour le représentant du Parquet, «cet argument ne semble pas tenir». De l’avis du ministère public, les faits sont constants. Il a requis la peine de 5 ans de prison ferme contre le prévenu. D’emblée, la défense a plaidé la relaxe pure et simple de son client. «C’est invraisemblable, un viol dans un marché en plein jour», dira l’un des avocats. D’après la défense, «son client n’a jamais reconnu les faits, mais plutôt ce sont les propos du témoin qui lui ont été prêtés». Selon les conseillers de «Pa Thioub», Khady Sèye avait d’abord accusé son mari ensuite un autre homme d’être à l’origine de la grossesse. «Aucun élément ne prouve que l’enfant qu’elle prétend porter a pour père monsieur Oumar», avance la robe noire.
Le prévenu Oumar Thioub a été reconnu coupable des délits de «viol et charlatanisme». Il a été condamné à 2 ans de prison ferme.
msakine@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis pas juriste mais a lire l’article tu sais nettement que le vieux méritait une enquete plus avancer sur 2 choses: operation pour prostate et le test adn a la naissance du bebe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here