PARTAGER

La 13ème édition de la Fnb art Joburg aura lieu du 6 au 18 novembre 2020. Pour cette édition 100% digitale, LouiSimone Guirandou Gallery présente l’exposition Racines, une sélection d’œuvres de trois artistes africains, Nù Barreto (Guinée Bissau), N’Doye Douts (Sénégal) et Dimbeng (Côte d’Ivoire). Selon une brochure de la galerie, chacun de ces artistes, «avec ses propres mots et techniques, développe un vocabulaire plastique avec pour thème commun : le déracinement, la distanciation physique et le désarroi de l’exil». Artistes très connus du continent africain, Nù Barreto, N’Doye Douts et Dimbeng mettent en abîmes les souffrances et espérances déchues qui sont le lot commun de ces jeunes partis vers un nouvel eldorado jamais atteint. «L’abandon et le renoncement sont des sujets abordés au même titre que l’espoir et la volonté d’une vie meilleure», indique la galerie. Membre de la Coalition des artistes pour la promotion de l’Histoire générale de l’Afrique de l’Unesco et membre du Conseil national français des arts plastiques, le travail de Dimbeng «est basé sur le Mixed art relief, une technique mixte où les formes, les couleurs et les matières, telles que le tapa, le raphia ou l’enduit fusionnent, produisant ainsi une matière organique qui contribue à la mise en relief d’une œuvre abstraite ou figurative. Cette technique met en relation la culture d’origine de l’artiste avec celle de ses territoires d’adoption ou de passage, favorisant le dialogue interculturel. Sa série Derrière l’eau… symbolise l’espoir que suscite l’émigration et dénonce la détresse des migrants, notamment lors de la traversée de la Méditerranée et de ces innombrables noyades». Né à São Domingos en Guinée Bissau, Nù Barreto vit et travaille à Paris. «A travers une symbolique forte exprimée dans les formes, les couleurs et les motifs, il attire l’attention sur les nombreux fléaux qui frappent et gangrènent son pays et le continent africain tout entier – la pauvreté, la souffrance et la discrimination – conduisant si souvent sa jeunesse sur les routes dangereuses de l’exil.» Diplômé de l’Ecole nationale des beaux-arts de Dakar, le désordre urbain de Dakar, capitale sénégalaise, acquiert une signification universelle dans les pièces de Douts. «Il peint et apprivoise la métropole tentaculaire dans un langage pictural dense qu’il étend dans toutes les directions. La Médina, le quartier de sa jeunesse, est au cœur de sa réflexion. C’est à partir de ce quartier qui ne quitte jamais son esprit que sa peinture explore et transfigure les enchevêtrements colorés des formes, des matières et des couleurs, les contaminations réciproques de l’architecture et de la vie, les lignes autour desquelles la ville s’étire et flotte dans l’espace», lit-on à son sujet. Ces trois artistes majeurs sont à découvrir à la Fnb art Joburg qui, en raison de la crise sanitaire mondiale, se réinvente et propose cette année une édition 100% online. LouiSimone Guirandou Gallery est la seule galerie d’Afrique francophone présente à cette grande manifestation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here