PARTAGER

A Dakar, on raisonne en tête de mouton. Aminata Mbengue Ndiaye est encore prise dans le tourbillon de la Tabaski, contrainte de satisfaire la forte demande des Sénégalais et surtout des Dakarois. Mais il y a le piège des petits goorgorlou qui doivent trouver un mouton avec de maigres moyens. De toute façon la Tabaski, dans l’entendement des Sénégalais, est un grand rendez-vous de gaspillage et d’étalage de jolis grands boubous. Vrai «foirail» à problèmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here