PARTAGER

Le nombre d’exposants du riz de la vallée du fleuve Sénégal à la 17ème édition de la Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales (Fiara) a connu une forte augmentation, a indiqué le mardi dernier le chargé de la communication de la Saed, El Hadji Guèye. «Nous sommes à notre 12ème participation. Nous avions l’habitude d’avoir environ dix exposants. Mais cette année, le nombre a tout simplement doublé, soit 20 exposants dans le stand riz du Sénégal», a-t-il confié. M. Guèye explique cette croissance par la mise en œuvre du Programme d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise (Pracas) et l’appui du gouvernement américain dans le cadre du projet américain «Feed the future Sénégal naatal mbay». Ces initiatives ont, selon lui, contribué pour une grande partie à l’amélioration de la production. «Nous occupons une surface de 400 mètres carrés pour 20 exposants, soit un à peu près de 500 tonnes de riz local produits dans la vallée du fleuve Sénégal», a-t-il précisé.
S’agissant de la commercialisation, il informe qu’en plus des acheteurs qui viennent payer des sacs ou des kilogrammes uniquement, beaucoup d’exposants signent des partenariats avec de grands commerçants de Dakar et des autres localités. La production rizicole dans la vallée du fleuve Sénégal augmente d’année en année, a-t-il relevé, soulignant qu’avec l’appui de l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse), la production connaît des avancées significatives. «L’Etat et ses partenaires ont mis beaucoup d’unités de transformation de ce riz, ce qui va inéluctablement influer sur la qualité du riz blanc. A travers donc l’accompagnement de la Saed, le résultat s’accroît de plus en plus en quantité et en qualité», témoigne Madine Ndaw, ancien chargé de la communication de la Saed.

Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here