PARTAGER

Les organisateurs de la Foire internationale de l’artisanat de Bamako, prévue du 30 mars au 6 avril 2018, attendent une forte participation des artisans sénégalais. Selon Cheikh Youssou Sam, l’initiateur, par ailleurs manager général de Woor holding, tous les corps de métiers au Sénégal prendront part à cette manifestation à côté d’une centaine d’exposants maliens.
Face à la presse mercredi, à l’ambassade du Mali à Dakar, Mamadou Diop, directeur de la Formation et de l’insertion à l’Agence pour la promotion et  le développement de l’artisanat (Apda), est largement revenu sur la pertinence d’une telle initiative. «L’artisanat n’est plus appréhendé sous l’angle national. Avec le Code communautaire, il se voit sous un angle sous régional. Il est donc temps de mutualiser nos connaissances. C’est ce qui a motivé l’organisation de cette foire qui permettra aux artisans sénégalais d’aller explorer le marché malienne», explique M. Diop. Ainsi, promet-il, l’Apda ne ménagera aucun effort pour que le promoteur réussisse le pari de l’organisation. «On ne peut pas développer un pays sans l’artisanat qui est un secteur transversal, soutenant l’agriculture en amont et en aval et la transformation des produits halieutiques. L’artisanat contribue à l’économie du pays. C’est un secteur pourvoyeur d’emplois. Pour développer l’économie de ce pays, il faut donner plus de considération au secteur de l’artisanat», plaide-t-il, tout en soulignant qu’il permet de résorber le chômage avec 90% de la population active qui le pratiquent.
L’ambassadrice du Mali au Sénégal ainsi que son premier conseiller, Mouhamed Pathé Diarra, ont salué l’initiative. «C’est une foire commune pour les artisans sénégalo-maliens pour exposer leur génie créateur. C’est un événement fédérateur qui fera date dans les relations des deux pays. Et cela donnera un nouvel élan aux artisanats des deux pays si elle est pérennisée», a mentionné le premier conseiller de l’ambassade du Mali au Sénégal qui souligne «que le président de la République du Mali hisse l’agriculture et l’artisanat au premier rang en les considérant comme deux leviers de développement».
Revenant sur le choix porté sur le Mali pour abriter cette foire internationale, le manager de Woor holding, Cheikh Youssou Sam, indique que «le Mali est un pays qui consomme les produits sénégalais et où vit une forte colonie sénégalaise».
ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here