PARTAGER

Nombre de Sénégalais avaient été choqués par le folklore qui a accompagné l’inauguration de la grande mosquée de Guédiawaye par le chef de l’Etat. Et des religieux n’ont raté aucune occasion pour le dénoncer. Mais les imams de Guédiawaye n’en peuvent plus de garder le silence. Et l’imam raatib Antou Mar et ses camarades ont tenu un point de presse hier pour exprimer leur «profonde indignation quant aux fausses informations véhiculées par certains organes de presse et de surcroît, certaines personnes mal intentionnées, ayant accusé tous les imams d’avoir organisé et cautionné des actes contraires aux enseignements de l’islam». Ismaïla Dème, président de l’Amicale des imams de Golf Sud, est formel : «Il n’y avait pas de tam-tam comme l’auraient soutenu certains médias. Et cela nous a profondément touchés. La vérité sur cette affaire est que les imams de Guédiawaye, accusés à tort, n’ont aucun rapport, ni de près ni de loin, avec tout agissement survenu en dehors de l’enceinte de la mosquée. La cérémonie a été ouverte par une lecture du Saint Coran, suivie du sermon de l’imam et clôturée par la prière.»
Ils ont profité de cette rencontre pour réitérer leurs remerciements au chef de l’Etat et promettent de prier pour que le Tout-puissant protège le pays.

latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here