PARTAGER

Mariama Sarr, ministre de la Fonction publique et du renouveau du service public, a présidé mercredi la cérémonie de clôture de la session de formation initiale dont ont bénéficié 1 115 nouvelles recrues de l’Administration sénégalaise. Une formation qui, selon elle, constitue le début de réponses appropriées pour corriger les multiples dysfonctionnements et manquements très souvent dénoncés par les citoyens dans la manière de servir de certains agents de l’Etat.

Le ministre de la Fonction publique et du renouveau du service public a procédé, à la salle de conférence de l’Ucad 2, à la clôture de la formation des nouvelles recrues de l’édition 2018. A cet effet, le ministre Mariama Sarr a rappelé que cette session de formation qu’ont subie les nouvelles recrues de l’Administration «traduit la ferme volonté réitérée du Président Macky Sall à doter de l’Administration publique d’hommes et de femmes imbus de valeurs républicaines qui fondent notre Etat». Durant cette session de formation des nouvelles recrues qui s’est étendue sur une quinzaine de jours, ces agents, selon le ministre, se sont familiarisés avec plusieurs thématiques relatives notamment à l’éthique et la déontologie, au régime disciplinaire, à la gestion du courrier protégé, aux solutions informatiques dans l’Administration, à l’accueil et à l’orientation des usagers, entre autres. Leurs acquis à l’issue de cette formation leur faciliteront, d’après Mme Sarr, le processus d’intégration dans la Fonction publique d’une part et devront d’autre part les permettre de se hisser à la hauteur des exigences du service public. La présente session de formation a concerné «1 115 nouveaux agents» et constitue un «début de réponses appropriées pour corriger les multiples dysfonctionnements et manquements très souvent dénoncés par les citoyens dans la manière de servir de certains agents de l’Etat». Le ministre de la Fonction publique et du renouveau du service public a, par la même occasion, porté à l’attention des Sénégalais que son département posera un jalon supplémentaire avec le processus de formulation d’une Stratégie nationale de formation continue des agents de l’Etat, en relation étroite avec les autres ministères, mais également avec l’Ecole nationale d’administration (Ena). «Il s’agira d’une stratégie qui permettra de mieux répertorier les besoins en formation au sein de l’Administration, de les cartographier pour enfin les optimiser davantage dans un contexte de recherche de performance et d’efficacité de la défense publique», explique Madame le maire de la ville de Kaolack. Elle informe dans la foulée que la formation initiale des agents de l’Etat sera complétée tout au long de leur carrière par d’autres sessions qui serviront à l’acquisition de nouvelles compétences, l’apprentissage de nouveaux savoir-faire et savoir-être afin de disposer de ressources humaines de qualité, capables de s’adapter à l’environnement en constante mutation. «Après vous avoir bien formés et en vous accordant le privilège de servir votre pays, l’Etat du Sénégal attend de vous, nouveaux agents de la Fonction publique, un comportement irréprochable», a-t-elle lancé à l’endroit des nouvelles recrues. La formation de ces dernières qui ont été réparties dans trois zones, à savoir Dakar (Ucad), le Centre national de formation et d’action de Rufisque et le Centre d’entraînement tactique de Thiès, a été faite avec l’accompagnement de l’Armée nationale, du ministère de l’Education nationale auxquels le ministre n’a pas manqué d’adresser ses «vives remerciements».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here