PARTAGER

Le porte-parole du Khalife général des mourides a fait face hier à la presse, sur recommandation de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, pour s’adresser aux 112 chefs de village de la commune religieuse. Il ainsi fixé les règles relatives à la gestion de la ville sur recommandations du khalife général des mourides en rappelant que «Touba est et restera toujours une propriété de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul». Il dit : «Les habitants sont tenus de se conformer aux préceptes sur lesquels la ville a été fondée. Notre guide religieux vous demande de respecter la hiérarchie établie. Celle-ci consiste à recourir aux délégués de quartier s’il y a un problème réel.» Cette sortie fait suite aux manifestations de certains jeunes à Touba, qui réclamaient l’abrogation du couvre-feu obligeant le khalife à sortir nuitamment de sa retraite pour les appeler au calme.
Aujourd’hui, Serigne Bass Abdou Khadre rappelle les règles édictées par le patriarche de Touba pour garantir la stabilité de la ville. «Les populations ne doivent pas se faire justice elles-mêmes. Elles doivent obligatoirement se référer aux chefs de quartier qui sont des délégataires de pouvoirs du khalife. Ces derniers, s’ils ne parviennent pas à le résoudre, devront à leur tour vous les transférer, vous les chefs de village. Au cas où le chef de village n’a pas la solution, il devra informer le maire qui à son tour, si l’affaire le dépasse, m’en informe. Au cas où moi-aussi, je ne parviens pas à apporter une solution à l’affaire, je le transfert au Khalife général des mourides.»
Revenant sur les principes de la ville de Bamba, Cheikh Bassirou Mbacké a regretté les dernières manifestations des habitants, qui exigeaient la levée des mesures restrictives mises en place dans la lutte contre la propagation du Coronavirus. En outre, le porte-parole de la communauté n’a pas manqué de rappeler aux talibés «que le Corona­virus est une réalité. Raison pour laquelle Serigne Moun­takha a fortement participé à l’effort de guerre» à hauteur de 200 millions F Cfa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here