PARTAGER

Ce jeudi, le Syndicat des travailleurs en éducation spécialisée du ministère de la Justice (Syntes/Justice) a rencontré le ministre de la Justice, Me Malick Sall. Entre autres points des discussions, il y avait les conditions de vie des travailleurs, le recrutement des éducateurs spécialisés, la gestion des carrières et la situation des vacataires.

Hier, le ministre de la Justice, Me Malick Sall, a indiqué que son ambition est de renforcer les acquis des travailleurs et a réitéré ses bonnes dispositions à instaurer un climat apaisé avec tous les partenaires sociaux. En effet, c’est ce qui ressort du communiqué du Syndicat des travailleurs en éducation spécialisée du ministère de la Justice (Syntes/Justice), qu’il a reçu à sa demande, à l’effet de passer en revue la situation qui prévaut dans le secteur. Le ministre a, selon les syndicalistes, conforté le syndicat sur certaines revendications légitimes, à savoir le fonds commun, l’indemnité de judicature et la prise en charge des vacataires. De façon globale, les discussions ont tourné autour du fonctionnement régulier du service public de la justice, aux conditions de vie des travailleurs, au recrutement des éducateurs spécialisés, à la gestion des carrières, à la situation des vacataires. A en croire le Secrétaire général dudit syndicat, Baba Lyssa Ndiaye, les parties ont trouvé un accord sur les principaux points de revendications posés par le Syndicat. Elles ont également entrepris de soumettre les autres points à l’examen d’un comité ad hoc mis en place et qui doit livrer les conclusions de ses travaux au plus tard dans trois semaines. «Le Syntes/Justice, qui s’est félicité des résultats de la rencontre, a salué l’esprit d’ouverture du Garde des sceaux, ses bonnes dispositions envers les partenaires sociaux et s’est engagé à sensibiliser la base ainsi qu’à poursuivre, en toute responsabilité, son engagement pour le service public de la justice. Les deux parties ont convenu de se retrouver à la fin des travaux du comité ad hoc pour une prise en charge rapide des préoccupations», se réjouissent les membres du syndicat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here