PARTAGER

Ils avaient menacé de rendre les 50 millions que le ministère leur destinait dans le cadre du fonds de soutien aux arts et à la culture. Les danseurs sont passés à l’acte. Dans un communiqué, les acteurs de la danse ont décidé de rendre l’enveloppe au ministre de la Culture et de la communication. «Au vu de l’insuffisance de la somme de 50 millions allouée à la danse, les acteurs de la danse du Sénégal ont décidé de ne pas recevoir cette somme, qui peut frustrer et mener à une division du secteur de la danse», écrivent-ils dans le document. Il faut dire que dès l’annonce de la répartition, tous les acteurs et associations du secteur de la danse avaient dénoncé d’une seule voix, l’insuffisance de la somme. Après recensement dans toutes les régions, les chiffres confirment leurs craintes. «Au 20 juillet 2020, le recensement effectué par les membres du sous-comité Danse depuis le début du mois de juillet via leur connaissance du terrain, des échanges avec les directeurs de centre culturel régional et des personnes ressources, dénombre 5400 acteurs de la danse répartis dans les 14 régions du Sénégal», indiquent-ils. Ces données présentées aux autorités devaient inciter celles-ci à revoir à la hausse l’enveloppe du secteur et éviter à chaque danseur d’empocher 10 000 f. Mais devant le refus de l’autorité, les danseurs ont exécuté leur menace et refusé l’enveloppe.
Après plusieurs mois sans travailler, les acteurs de la culture ont reçu un soutien de l’Etat. L’enveloppe d’un montant global de 3 milliards de francs Cfa a été répartie entre les différents secteurs des arts, comme l’ont rappelé les danseurs en se basant sur le compte rendu de la réunion n° 1 du comité de pilotage à la Maison de la Presse le mardi 9 juin 2020. Dans cette répartition, la Société des droits d’auteurs et droits voisins (Sodav) a reçu 1 milliard de francs pour tous les inscrits toutes filières confondues et 500 millions pour les non-inscrits du sous-secteur de la musique, 182 millions pour le théâtre, 250 millions pour le Cinéma et l’audiovisuel créatif, 28 millions pour les centres culturels régionaux, 500 millions pour les arts visuels, 200 millions pour le Livre et l’édition, 50 millions pour la mode, 100 millions pour les communicateurs traditionnels, 15 millions pour le conte, 20 millions pour le patrimoine culturel, 20 millions pour les artistes vivant avec un handicap et 50 millions pour la danse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here