PARTAGER

La ville de Rufisque a bénéficié du concours du Fonds de garantie pour les investissements prioritaires (Fongip) pour faciliter le financement aux porteurs de projets dans la vieille cité. Une convention a été signée en ce sens entre les deux structures vendredi dans l’enceinte de la mairie ville. «La mairie a fait un effort dans ce contexte de difficulté financière pour mobiliser 100 millions de francs Cfa. Le Fongip a mis en place aussi 100 millions», a expliqué l’administrateur du Fongip à sa sortie de la rencontre. Somme qui, selon Doudou Kâ, va servir à lever sur le marché des finances «300 autres millions auprès de partenaires». «Ce nouveau dispositif innovant de partenariat entre le Fongip et les collectivités locales est dénommé Fonds de garantie des villes et est à sa phase test. Il constitue une réponse concrète et pragmatique de l’accès aux financements», a fait encore savoir l’administrateur du Fon­gip, plaçant Rufisque dans le lot des «10 premières collectivités locales» contractantes avec sa structure en cette phase expérimentale. «C’est un mécanisme de financement et de garantie pour accompagner les opérateurs économiques et autres porteurs de projet, notamment les jeunes et les femmes», a expli­qué la conseillère du maire, Mame Bineta Cissé, coordinatrice locale du projet. «Ce ne sont pas des financements politiques. Vous devez les utiliser avec efficience, car vous êtes les locomotives du développement», a-t-elle exhorté les futurs bénéficiaires.
Les inscriptions sur le fichier ont débuté au niveau des points focaux installés dans les 3 communes de la ville avant de procéder au dépouillement et au choix des bénéficiaires. Le tout piloté par un bureau au niveau de la mairie ville. L’effectivité des financements est programmée au début de l’année 2017, selon les parties.
abandiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here