PARTAGER

Malgré une baisse de régime ces dernières années, le Ghana représente l’une des meilleures sélections africaines de ce début de millénaire. Et pourtant, la vie de groupe est parfois agitée chez les quarts de finaliste du Mondial 2010. L’ancien international (2001-2013), Derek Boateng, vient ainsi de dénoncer des pratiques de magie noire qui seraient à l’œuvre chez les Black Stars !
«J’avais des coéquipiers qui recouraient au «Juju» (magie noire). Certains joueurs des Black Stars ne pouvaient parfois même pas regagner leur chambre à cause des odeurs qui s’en dégageaient», a raconté l’ex-milieu de terrain de Fulham au micro de Joy Fm. Tant que ces pratiques sont orientées vers le bien de l’équipe et vers la gagne, le Ghanéen, bien que chrétien, n’y voit pas d’inconvénient. Problè­me : ce n’est pas toujours le cas.
«Nous sommes tous ici pour défendre le Ghana, tout devrait être fait pour que l’équipe gagne le match. On ne doit rien faire pour détruire un joueur, pour prendre sa place», a-t-il poursuivi en sous-entendant que certains envoyaient des sorts à leurs coéquipiers. «Je prie Dieu parce que c’est ce en quoi je crois. D’autres croient aussi en autre chose. Je n’ai rien à y redire, à chacun sa foi, je ne veux changer personne. Tant que toutes les prières sont orientées vers la défense du pays et du maillot national. Donc, quand vous parlez de «Juju», oui, certains de mes anciens coéquipiers le pratiquaient. Je leur dis : si c’est pour le Ghana que vous le faites, faites-le, de même que si vous savez que vous devez manger une orange pour remporter une victoire, faites-le. Mais ne faites rien contre votre frère pour pouvoir devenir titulaire à sa place.» Reste à savoir si ces pratiques sont toujours à l’œuvre actuellement.
Afrik-foot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here