PARTAGER

L’Equipe nationale va jouer le Brésil en octobre prochain, au Bengladesh. Pour ce match amical, deux nouveaux joueurs devraient rejoindre la Tanière. Il s’agit de Lansana Faye et Moussa Ndiaye.

Le Sénégal va jouer en match amical contre le Brésil à Dhaka, au Bangladesh, en octobre prochain. Un match très attendu du côté de l’instance fédérale, mais également par le staff technique qui aura l’occasion de revoir son groupe avant le début d’une nouvelle aventure. Pour ce match contre l’équipe de Neymar, mais aussi pour celui du début des éliminatoires de la Can 2021, en novembre prochain face au Congo, le sélectionneur national, Aliou Cissé, devrait rester dans la continuité de la Can 2019 où les Lions ont été finalistes, nous souffle une source. Même si, «il n’est pas à écarter le retour d’anciens, mais aussi de nouveaux joueurs pour préparer le futur», précise-t-elle.
Et sur ce chapitre, on apprend que les noms de Lansana Faye et Moussa Ndiaye circulent ces derniers jours. Deux jeunes défenseurs évoluant respectivement aux postes d’arrière gauche et de défenseur central.
Lansana Faye né aux Pays-Bas et âgé seulement de 19 ans, évolue au Vitesse Arnhem. Il a longtemps exprimé le vœu de rejoindre la Tanière. Alors que Moussa Ndiaye (Excellence Foot), élu meilleur footballeur de la Can U20 au Niger en février dernier, a également été la grande révélation lors du dernier Mondial de la catégorie en Norvège. Deux profils intéressants pour pallier l’absence de Youssouph Sabaly, opéré du genou et qui sera indisponible plusieurs semaines.
La Tanière devrait également enregistrer l’arrivée de l’attaquant du Fc Metz, Habib Diallo, auteur d’une bonne saison, mais aussi les retours d’anciens de la Tanière, comme l’attaquant Famara Diédhiou, des milieux de terrain, Sidy Sarr ou encore de Mamadou Loum Ndiaye (Fc Porto).

L’équation des joueurs en manque de temps de jeu
En fait, l’un des gros chantiers de Aliou Cissé pour composer une liste équilibrée, reste le manque de temps de jeu de certains joueurs. En plus des mouvements notés un peu partout, le début de saison semble difficile pour beaucoup d’entre eux. A l’exception de quelques rares titulaires dont Idrissa Gana Guèye avec le Psg, Sadio Mané avec Liverpool, les Rennais Mbaye Niang et Edouard Mendy, Kalidou Koulibaly à Naples ou encore Ismaïla Sarr à Watford. Pour d’autres, l’année se termine difficilement. C’est le cas de Pape Alioune Ndiaye, Alfred Ndiaye ou encore Diao Baldé Keïta. Une équation pour «Coach Cissé» contraint de revoir sa fiche pour les deux prochains matchs. Pour ne pas dire, pour l’horizon 2022.

Cap vers le Mondial 2022 au Qatar
Il faut en effet dire que la nouvelle orientation de l’instance fédérale et du staff technique est de se projeter sur le prochain Mondial 2022 au Qatar. Une condition sine qua non pour rester la meilleure Nation africaine, mais aussi, l’une des meilleures au monde. La dernière qualification au Mondial, 17 ans après, a eu un impact positif au niveau du football sénégalais, tant sur le plan sportif que financier. L’instance fédérale est de plus en plus autonome et le «Sénégal du foot» ne manque de ressentir les retombées d’une telle qualification. Du coup, un retour à la fête du football planétaire dans trois ans devrait permettre aux Lions de se rapprocher davantage des meilleurs et naturellement du titre continental qui reste et demeure un objectif primordial. Ce qui entre en droite ligne avec la nouvelle politique adoptée par l’instance fédérale et le staff technique national. D’où l’ambition de disputer des matchs amicaux contre des nations de grand football comme le Brésil. «L’objectif, c’est de se frotter aux meilleurs. Il y a Belgique, l’Espagne, la Croatie, la France. On doit aspirer désormais à jouer contre ces équipes», conclut notre source.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here