PARTAGER

A près de deux semaines de l’ouverture de la deuxième édition du Tournoi de football des 16 Nations de l’Ufoa «Wafu Cup of Nations 2019», prévue du 28 septembre au 13 octobre 2019 au stade Lat Dior de Thiès, le Comité local a rassuré sur les conditions d’organisation dont le coût est estimé à 1 milliard de francs Cfa. Un budget qui va aussi prendre en compte, les compétitions de jeunes et le Foot féminin.

Le Comité local d’organisation de l’édition 2019 du Tournoi des 16 Nations de l’Ufoa a tenu à rassurer sur les conditions d’organisation de la compétition qui se déroulera du 28 septembre au 13 octobre 2019 au stade Lat Dior de Thiès. C’était au cours d’une conférence de presse tenue lundi à l’hôtel Radisson Blu de Dakar. «C’est un tournoi qui va regrouper 16 équipes dont 15 de la Zone Ufoa A et B, hormis la Sierra-Leone qui n’a pas pu se qualifier à temps après la levée de sa suspension par la Fifa. Elle sera remplacée par le Maroc qui est pays invité», explique Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), de l’Ufoa/Zone Ouest A, qui avait à ses côtés le directeur de Cabinet du ministre des Sports, Ibrahima Ndao, Jammeh Bojang, Secrétaire général de l’Ufoa/Zone Ouest A, Abdelhakim Challot, directeur de la Communication de la Ram, Kyle De Klerk, Directeur commercial de Walt Disney Company Africa.
Concernant le budget, le président du Comité local informe que «Walt Disney Company Africa a prévu, pour chaque année de notre partenariat sur 12 ans, de mettre sur la table 2 millions de dollars (soit plus d’un milliard de francs Cfa) pour aussi bien le tournoi Ufoa des 16 Nations que pour les autres tournois de jeunes et de football féminin». Sur ce chapitre, ajoute Me Senghor, «les équipes seront entièrement prise en charge par le partenaire officiel ESPN, autant pour l’hébergement que la restauration. Cela montre l’intérêt que suscite notre Zone qui est une référence dans le football africain».

Les délégations logées à Saly
A noter que toutes les délégations seront logées à Saly, à Mbour, dans les hôtels de la place et utiliseront les installations de l’Institut Diambars pour les besoins des entrainements. A l’exception de l’Equipe du Sénégal, pays hôte, qui sera logée au Centre d’Excellence de Guéréo où elle pourra disposer d’un hébergement de standing hôtelier et d’un terrain avec gazon naturel.
Un tel événement ne peut réussir sans une implication des populations pour une forte mobilisation. A ce sujet, un Crd (Comité Régional de Dévelop­pement), qui réunira les autorités locales de la ville de Thiès, est prévu le 14 septembre prochain pour échanger sur les conditions d’organisation. Une manière d’impliquer les riverains et les populations environnantes.
«Ce sera une première pour une région de l’intérieur d’accueillir un tournoi de cette dimension depuis la Can 1992. C’est le moment donc de montrer notre capacité organisationnelle pour pouvoir demain, bénéficier de la confiance de la Caf ou d’autres instances pour organiser une Can après celle de 1992», souligne Me Senghor.
Du coup, le Comité local «souhaite que non seulement les Thiessois, mais que l’ensemble des Sénégalais puissent vivre cette Can pas seulement à la Télévision, mais dans ce stade de près de 10 000 places qui peut faire le plein à tous les matchs. C’est en tous les cas, l’objectif visé. Le Ghana l’avait réussi, le Sénégal est un pays de football, nous devons aussi réussir ce pari-là, surtout pour les matchs de l’Equipe nationale».
Au-delà, le Comité local a procédé à la signature d’un partenariat avec la compagnie Royal Air Maroc «qui a accepté d’accompagner l’organisation en prenant en charge toutes les délégations venant d’un peu partout et en étant présent de bout en bout pour nous accompagner», se félicite le président de la Fédé foot.
D’autres sponsors locaux dont la Radio télévision nationale (Rts) qui diffusera les 22 matchs de la compétition. «Ce tournoi a la particularité d’être le fruit d’un partenariat entre les Zones A et B et l’ex-groupe Fox qui est devenu Wafu. D’après les estimations qu’on a, il y aura environ 200 millions de vues, un peu partout dans le monde pour ce tournoi.» Les délégations sont attendues à partir du 25 septembre prochain.
Notons que le Ghana avait organisé et remporté la première édition en 2017. Les 16 équipes qui seront en lice sont : Sénégal, Mauritanie, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Niger, Ghana, Cap-Vert, Nigeria, Togo, Burkina Faso, Maroc, Liberia et Bénin. Le vainqueur du tournoi devrait recevoir 100 mille de dollars.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here