PARTAGER

Des informations tirées des «Football Leaks», ces documents issus de la Fifa et remis au réseau European investigative collaboration (Eic), révèlent que la Secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura, a perdu la confiance et n’est plus en mesure de gérer et de motiver ses employés de manière appropriée. Selon Mediapart, dans un rapport destiné au président de la Fifa et daté de février 2018, le Norvégien Kjetil Siem, un proche conseiller de Infantino, indique qu’ils sont dans une situation où plusieurs vice-présidents (…) et associations membres sont mécontents. «Ils se plaignent de la direction de la Fifa. Les flèches visent le président. Pourquoi permet-il que cela continue ?», peut-on lire dans l’article. En réponse à cette question, le journal en ligne avance une hypothèse : «Peut-être parce qu’au fond, cela l’arrange.» Avant d’enfoncer le clou en rapportant les propos d’un membre de la Fifa : «C’est le système de Gianni. Placer des gens (…) qui lui sont redevables et donc faciles à contrôler. Des béni-oui-oui. Le tout dans un climat de peur et de silence.» Pour Mediapart, la Sénégalaise ne fait plus l’unanimité en interne. La Fifa a publié samedi un communiqué pour réagir aux révélations de Mediapart. «Les investigations menées par certains médias semblent indiquer qu’il n’y a qu’un seul objectif : contester la nouvelle direction de la Fifa, en particulier le président Gianni Infantino et la Secrétaire générale Fatma Samoura (…) C’est pourquoi il est regrettable que certains médias soutiennent de temps en temps de fausses informations, apparemment sans réfléchir ni prendre en compte les changements réels et substantiels apportés par la Fifa depuis la chute de l’ancienne présidence.»
Avec senego

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here