PARTAGER

La Fifa a enquêté sur les académies qataries Aspire et le club belge d’Eupen, soupçonnés d’avoir enfreint les règlements sur les transferts internationaux de joueurs mineurs. C’est la dernière révélation de Mediapart issue des documents Football Leaks.

Mediapart révèle ce lundi matin, sur la base des documents de Football Leaks obtenus par Der Spiegel, que la Fifa a enquêté sur les transferts effectués entre les académies qataries Aspire et le club belge d’Eupen. Ces transferts faisaient partie d’un programme plus large mis en place par le Qatar dénommé Aspire Football Dreams (Afd). Son but ? Détecter et recruter des footballeurs africains mi­neurs dans ses deux académies Aspire, l’une à Doha et l’autre à Saly, au Sénégal. Les y former pendant plusieurs années puis les envoyer en Europe, principalement à Eupen mais aussi au Lask Linz en D1 autrichienne et au Cultura y Deportiva Leonesa en D3 espagnole, trois clubs achetés par Qatar Aspire Zone Foundation (Qazf). Et surtout, naturaliser les meilleurs d’entre eux afin de constituer une Equipe nationale du Qatar compétitive pour la controversée Coupe du monde 2022, qui se tiendra dans le pays.
Selon Mediapart, certains des plus hauts dirigeants de la Fédération internationale ont dénoncé le programme Afd, une «perversion du système» qui «ne doit pas se produire» selon des propos prêtés à Jérôme Valcke, alors Secrétaire général, en 2013. La Fifa a même eu de sérieux soupçons sur sa conformité avec les règlements internationaux. Le média en ligne cite un rapport de 2014 réalisé par Barry Lysaght, enquêteur du service Intégrité et conformité de la Fédération internationale. Il y écrit : «Aspire facilite le transfert international de mineurs de pays sous-développés à grande échelle et on n’en retrouve rien dans le Tms», le système de contrôle des transferts internationaux de la Fifa.
Thomas Herbert, directeur financier d’Eupen, aurait même avoué à Lysaght, toujours selon les documents de Football Leaks : «Parfois, ils [les joueurs] viennent en Belgique quelques semaines avant leur 18e anniversaire, mais, en raison des coûteuses obligations que représente l’enregistrement des mineurs, ils ne sont enregistrés que quand ils ont atteint 18 ans.» Les transferts internationaux de joueurs mineurs sont interdits à trois exceptions près, dans lesquelles ne rentrent pas les transactions en question.
Dans une réponse à Media­part, Eupen conteste toute infraction, assurant que «la conformité à tous les règlements de la Fifa est de la plus grande importance pour [le] club». La Fifa affirme de son côté qu’elle n’a «aucune preuve que l’académie Aspire viole les règles, soit impliquée dans le recrutement illégal de mineurs» et affirme n’avoir trouvé «aucun document irrégulier concernant des joueurs transférés au Kas Eupen». Selon le média en ligne, le programme Afd a été mis en sommeil en 2016.
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here