PARTAGER

Combien de projets ont été plombés tout simplement parce que portés par des personnes à l’expression déficiente ? Pour éviter à des managers et à des décideurs de se retrouver dans des situations similaires, Dr Cheikh Diallo, juriste et expert en communication, ouvre une école à Dakar, spécialisée dans la formation à la Prise de parole en public (Ppp). Cela, en partenariat avec l’Iam.

Combien sont-ils, ces professionnels, hauts cadres d’entreprises, parfois même des grands dirigeants qui, lorsqu’il s’agit de prendre la parole en public, perdent leurs moyens et se mettent à bafouiller ou à transpirer, parce qu’incapables d’expliquer de manière simple et synthétique des idées et concepts que pourtant ils maîtrisent bien et conçoivent nettement ? Ceux-là, comme bien d’autres, verront bientôt la fin de leur cauchemar.
En effet, au mois de septembre prochain, commencent à Dakar, les cours de l’Ecole d’Art oratoire de Dakar. Cette dernière est spécialisée à former dans une forme de Ppp aussi importante que celle concernant les marchés publics. Il s’agit ici de la Prise de Parole en Public. Première du genre en Afrique de l’Ouest, pour ne pas dire en Afrique francophone, l’Ecole d’Art oratoire est née à l’initiative de l’enseignant-chercheur Dr Cheikh Omar Diallo, par ailleurs journaliste et communicant bien connu sur la place de Dakar. Après avoir longtemps fait ses armes dans la presse nationale et internationale, il s’est depuis quelque temps tourné dans l’enseignement et la transmission des connaissances.
S’agissant de la formation à l’Ecole d’Art oratoire de Dakar, Dr Cheikh Diallo déclare sur sa page Facebook : «Nous partons du principe qu’un projet mal expliqué est un projet mort. C’est pourquoi nous travaillons sérieusement sur les nouvelles techniques de présentation du discours improvisé et préparé. Qu’il s’agisse d’un produit, d’une idée ou d’une ambition, notre métier est de vous accompagner et de vous aider à vaincre le trac, le stress et les difficultés du langage afin de convaincre votre auditoire pour emporter définitivement l’adhésion du plus grand nombre.»
Dans cette entreprise, l’Ecole d’Art oratoire s’est assuré le partenariat d’une institution aussi connue et respectée que l’Institut africain de management (Iam), dirigé par l’ancien ministre Moustapha Guirassy. Le projet va avancer en ouvrant progressivement ses trois filières. Les formations seront, suivant le modèle, d’une semaine ou 15 heures, d’un mois ou cinquante heures, ou de trois mois, à savoir 150 heures.
L’annonce de l’ouverture de l’école a été suivie par une forte demande d’information, venant parfois des étudiants ou d’universitaires. Ce qui a poussé l’initiateur à préciser que les formations de l’école sont destinées à des mangers d’entreprises publiques et privées, à des professionnels, hommes ou femmes d’affaires, ainsi qu’à des porteurs de projets. Les personnes vraiment intéressées et concernées se verront communiquer toutes les conditions soit au siège de l’école sur la Vdn à Dakar, soit auprès du partenaire stratégique.
mgueye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here