PARTAGER

La pose de la 1ère pierre du Centre national de formation de police judiciaire de la Gendar­merie nationale a été effective, ce jeudi. C’était en présence du ministre des forces armées, du Haut commandant de la Gendar­merie nationale et des autorités administratives territoriales et locales, de l’ambassadrice de l’Union européenne (Ue), Mme Irène Mingasson. La construction de ce centre de formation s’inscrit dans le cadre du programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l’Ue (Sensec-Ue), qui vise à prévenir et réduire les facteurs de déstabilisation pour préserver le développement du Sénégal.
Selon un communiqué, avec un budget de 10 millions d’euros, ce programme Sensec-Ue résulte d’une collaboration très étroite entre le Sénégal, l’Ue, la France, l’Espagne et l’Organisation internationale pour les migrations. Et le programme s’appuie sur la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le contrôle et la surveillance des frontières, l’appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure. «Les défis engendrés par la pandémie du Covid-19 se sont ajoutés à des menaces transfrontalières exponentielles et aux grandes difficultés internes auxquelles sont confrontés certains voisins du Sénégal. Notre appui à la construction d’un Centre national de formation répond à l’exigence de professionnalisme et de mise à disposition de formateurs d’excellence et de personnels de haut niveau pour qu’ils puissent s’adapter efficacement au contexte actuel», a soutenu Irène Mingasson.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here