PARTAGER

Le grand gagnant de cette phase de groupes de la Can 2017, c’est Junior Kabananga. Buteur à chaque sortie des Léopards contre le Maroc, la Côte d’Ivoire puis le Togo, le natif de Kinshasa a brillé par son efficacité et son activité de tous les instants.
Déjà performant avec son club d’Astana cette saison, (10 buts en 23 matchs), Kabananga (26 ans) a notamment profité de son profil puissant (1.89m, 91kg) pour bouger les défenses adverses. Du coup, si la Rd Congo veut aller jusqu’au bout, il devra sans doute pouvoir compter sur son grand attaquant jusqu’à la fin du tournoi, tant il semble indispensable.

Il a failli manquer la Can
La présence de Junior Kabananga avec les Léopards n’était pas assurée. Le 7 janvier, le doute régnait autour de la sélection congolaise : la Fédération nationale dévoilait une liste de 23 joueurs sans Kabananga quand le sélectionneur Florent Ibenge en présentait une avec 24 noms… alors que la Caf attendait la liste officielle. Finalement, Ibenge a tranché 24 heures plus tard : il a écarté à la dernière minute Hervé Kage et a retenu Junior Kabananga. L’entraîneur hésitait car l’attaquant, qui évolue au FK Astana (Kazakhstan), manquait de rythme, le championnat kazakh étant terminé depuis octobre. A le voir survoler le premier tour, on ne peut pas dire que l’ancien pensionnaire d’Anderlecht manque de rythme. Comme pour dire que Florent Ibenge a eu le bon flair. Les Ghanéens sont avertis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here