PARTAGER

Bien aidé par l’expulsion de Feghouli au quart d’heure de jeu, Manchester United s’est imposé 0-2 sur la pelouse de West Ham et compte désormais six victoires de rang en championnat.

Belle affiche de Premier League en cette soirée de lundi avec le déplacement de Manchester United à Londres pour y affronter West Ham. Les troupes de José Mourinho sont particulièrement en forme ces derniers temps, puisqu’elles restaient sur cinq rencontres de suite sans défaite avant le coup d’envoi. Et même si les Red Devils ont joué il y a deux jours, le «Special One» alignait une équipe pratiquement titulaire, et les gros noms étaient présents sur la pelouse. Côté West Ham, c’était aussi du classique, même si on retrouvait par exemple Sofiane Feghouli, jamais titulaire avec les Hammers. Au final, les Mancuniens l’ont emporté 0-2. L’entame de la rencontre était pourtant plutôt équilibrée, avec deux formations assez prudentes. Lanzini sonnait le premier avertissement, avec une frappe de l’extérieur bien détournée par David De Gea (10e).
Mais la chance allait vite sourire à Manchester United. Après un contrôle raté, Feghouli se jetait pour tacler, mais heurtait Phil Jones. L’Algérien voyait le rouge au bout d’un quart d’heure de jeu. Pas le meilleur moyen de fêter sa première titularisation en Premier League. Dès lors, les ouailles de Mourinho prenaient le contrôle de la partie, mettant le pied sur le ballon. Mais les occasions se faisaient attendre. Randolph pouvait cependant s’estimer très heureux de ne pas avoir encaissé à la 35e minute, puisque Valencia butait sur lui dans un premier temps, et derrière, Lingard l’envoyait sur le poteau alors qu’il était à moins d’un mètre des cages. Derrière, Ibrahimovic manquait le cadre de peu sur une demi-volée dans la surface (38e).

Coaching gagnant pour Mourinho
Certes dominé, West Ham avait tout de même des ressources. Lanzini, Hammer le plus dangereux ce soir, obligeait De Gea à sortir une nouvelle parade décisive (44e). Pour redynamiser son équipe et profiter de cet avantage numérique, José Mourinho remplaçait Darmian par Juan Mata à la pause. Carrick passait donc dans l’axe de la défense, et Rojo sur le côté gauche. Très disponible, l’Espagnol était très actif entre les lignes, mais les Red Devils peinaient encore à faire des différences. Antonio avait lui une belle occasion pour donner l’avantage aux siens, sa tête n’était pas cadrée (53e). Le n°30 de West Ham était ensuite à deux doigts de battre le portier espagnol après un bon ballon de Lanzini, mais l’ancien de l’Atlético s’interposait encore à merveille (60e).
Une occasion ratée qu’il va probablement regretter, puisque les Mancuniens eux ne tremblaient pas face aux cages. Rashford, fraîchement entré en jeu, slalomait sur son côté gauche, laissait en retrait pour un Juan Mata qui concluait l’action à merveille (0-1, 63e). Derrière, Pogba était à deux doigts de l’expédier au fond sur une belle frappe enroulée qui a frôlé le poteau droit de Randolph avant de sortir (67e). Il récidivait plus tard (74e), encore sans succès. C’est finalement Zlatan Ibrahimovic qui signait le deuxième but mancunien après avoir récupéré un ballon dans la surface, peut-être en position de hors-jeu (0-2, 78e). Les trois points en poche, Manchester United revient à égalité de points avec Tottenham (5e) et à une unité d’Arsenal (4e), même si les deux clubs londoniens comptent un match de moins.
Footmercato

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here