PARTAGER

La commune de Ndiaganiao a accueilli pour la première fois, le forum de l’emploi, de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’insertion et du  financement des projets. Lors de cette rencontre, plus de 1000 demandes ont été enregistrées. Une affluence qui démontre, une fois de plus, que les défis de l’auto-emploi sont toujours forts dans le département de Mbour, qui est plus que jamais confronté au problème de l’immigration clandestine.

Le département de Mbour n’est  pas épargné par le manque d’emploi. Certains jeunes, pour tenter de trouver du travail, n’hésitent pas de prendre la pirogue pour rallier l’Espagne. Pour résoudre ce problème, les femmes du département de Mbour, sous l’initiative de l’Agence nationale de l’aquaculture (Ana), en partenariat avec le minis­tère  de la Formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’insertion et du  financement des projets, a organisé un fo­rum à Ndiaganiao pour prendre en compte les préoccupations de la jeunesse. C’est pourquoi durant le week-end, les jeunes et les femmes de plusieurs communes du département de Mbour se sont donné rendez-vous dans cette commune pour bénéficier de conseils, de démonstrations aux côtés de toutes les structures concernées dans la formation professionnelle, l’insertion et le financement des projets.
Selon Dr Tening Sène, directrice de l’Agence nationale de l’aquaculture (Ana),  ce forum permettra de montrer les opportunités que le gouvernement du Sénégal offre aux jeunes en matière de formation et d’insertion, les programmes école-entreprise et de développement agricole. Ainsi pour atteindre cet objectif, un comité de recensement, d’orientation et de suivi de ce projet  a été mis en place. «Ce comité va suivre au jour le jour par rapport aux différentes sollicitations au­près des structures présentes pour qu’on puisse vraiment avoir des retombés positifs pour les femmes et les jeunes de Ndia­ga­niao. Pour l’instant nous avons épuisé  deux rames de pa­piers, c’est-à-dire  plus de 1000  jeunes qui sont intéressés par les différents programmes qui sont là», a précisé Dr Tening Sène.
Placé sous l’égide du ministre de l’Emploi, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, le conseiller technique du ministre Dame Diop, qui représentait ce dernier à ce forum, a mis l’accent sur la qualité de la ressource humaine, «beaucoup de facteurs influent sur la qualité de la ressource parmi lesquels le taux élevé de la croissance démographique, la jeunesse de la population, le manque de qualification des jeunes demandeurs d’emploi. Cette rencontre  va permettre aux jeunes demandeurs d’emploi de savoir quoi faire et aux femmes qui ont besoin de financement de savoir à qui s’adresser», a indiqué le conseiller technique. Avant d’inviter le centre de formation de Ndiaganiao ainsi que le centre de formation de Fissel à  s’approprier toutes les opportunités offertes par le ministère, telles que  le plan d’investissement, le programme de formation insertion, entre autres, en vue d’octroyer une bonne formation aux jeunes qui pourront par la suite décrocher leur premier emploi.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir merci DrTening d’avoir exposé les problèmes de l’emploi des jeunes dans la commune de ndiaganiao à travers ce forum. Beaucoup de jeunes ont leurs diplômes leurs métiers et ne peuvent pas travailler à cause de manque de moyens matériels où financiers. Nous espérons maintenant que vous n’allez pas messer tout tomber à l’eau comme le fait la plupart de nos dirigeants qui ne font que nous promettre. Merci de votre compréhension et bonne continuation

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here