PARTAGER

Le 8ème congrès de l’Internationale de l’éducation (Ie) a débuté hier et va se poursuivre jusqu’au 26 juillet à Bangkok. Cette rencontre sera rehaussée par la participation du Sénégal, représenté par les syndicats de l’enseignement tels que le Sudes, l’Uden, le Sels et le Sypros.

La capitale thaïlandaise abrite depuis hier et jusqu’au 26 juillet prochain le 8ème congrès de l’Internationale de l’éducation (Ie). Mais celui-ci a été précédé les 19 et 20 juillet par des forums sur les femmes, les jeunes, l’enseignement supérieur, l’enseignement technique et professionnel. Dans un communiqué du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes), Amadou Diaouné, coordonnateur national de l’Unité syndicale pour une éducation de qualité (l’Useq), révèle que le mouvement syndical enseignant du Sénégal sera représenté à cette rencontre qui se tient à Bangkok par le Sudes, le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) et le Syndicat des professeurs du Sénégal (Sypros). Le thème central du congrès est «Les éducateurs et leurs syndicats prennent l’initiative». Par ce thème, l’Ie ambitionne pour les années à venir de «mobiliser et d’engager à l’avant-garde du combat des millions d’enseignants à travers le monde» pour «promouvoir la démocratie, les droits humains et syndicaux», «faire progresser la profession», «garantir une éducation gratuite de qualité pour tous», entre autres.
La discussion et l’adoption d’une quarantaine de projets de résolution soumis au congrès «permettront à la communauté mondiale des enseignants et des personnels de soutien à l’éducation de s’engager consciencieusement et résolument dans la réalisation des objectifs qui découlent des trois initiatives interdépendantes», renseigne le Sudes. Qui ajoute que «ce sera tout à l’honneur de l’Ie, la plus grande fédération syndicale mondiale, forte de plus de 32 millions de membres appartenant à plus de 400 organisations syndicales, réparties entre 170 pays et territoires à travers le monde, de contribuer puissamment à la réalisation de l’Objectif de développement durable 4 (Odd4) en particulier et des Odd en général, au grand bénéfice de l’humanité».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here