PARTAGER

Le Forum régional sur le commerce pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale sur le thème  «La zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) en marche : Approfondir l’intégration africaine pour un continent prospère», a démarré depuis hier à Dakar. La rencontre est surtout un cadre pour les acteurs de débattre des questions inhérentes aux régions de la Cedeao et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Est et du Centre (Ceeac) dans la mise en œuvre de ce marché continental.
Les acteurs s’acheminent dans les prochains jours, sur la phase opérationnelle qui sera lancée à l’occasion du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement prévu les 6 et 7 juillet prochain à Niamey.
Le Nigeria, qui a le plus d’industries dans le privé en Afrique de l’Ouest, n’a pas encore signé la Zlecaf même si les consultations sont en cours. «Il était important et nécessaire que le Nigeria prenne le temps et fasse les consultations avec son secteur privé pour comprendre la Zlecaf et quel est le défi que son secteur privé allait avoir avant de signer la Zlecaf», a dit Verra Songwe, selon qui ce pays, conscient de sa taille et de son poids économique, vient de produire il y a trois semaines un rapport qui montre qu’il va profiter de la Zlecaf s’il la signait. «On avait besoin de cette période de consultation, de fédérer le secteur privé national. Nous espérons qu’il va signer et ratifier la Zlecaf d’ici les six prochains mois. Nous sommes sûrs qu’à Niamey il va donner quelques indications de là où il veut aller», a dit Verra Songwe. Selon la Secrétaire exécutive de la Commission économique en Afrique, il ne s’agit pas d’une course de qui va signer le premier et qui va le faire en dernier. «Le mieux c’est quand un pays signe, qu’il soit conscient qu’il va ouvrir et mettre son marché en compétition avec les autres marchés du continent.» Le Nigeria, l’Erythrée et le Bénin sont les pays qui n’ont pas encore signé et ratifier la Zlecaf, même si le Bénin est en phase finale de la signature. Cependant si trois pays seulement n’ont pas encore signé la Zlecaf, beaucoup de pays ne l’ont pas encore ratifiée.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here