PARTAGER

Alors que le choix des candidats continue d’aiguiser des appétits, les membres de la Cojer départementale de Foundiougne ont investi dimanche dernier Abdou Latif Coulibaly comme tête de liste départementale de Benno bokk yaakaar pour les prochaines Législatives.

La Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) du département de Foundiougne a porté son choix sur Abdou Latif Cou­libaly pour la tête de liste départementale de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) lors des Législatives du 30 juillet prochain. C’est ce qui est ressorti de la rencontre tenue à Sokone dimanche dernier par ces jeunes apéristes qui, par la même occasion, ont scellé la réconciliation entre deux anciens rivaux, en l’occurrence Aly Diallo et Tidiane Bâ. Ce choix découle du fait que la personne de Abdou Latif Coulibaly «réponde le mieux» au portrait-robot qu’ils ont dressé de celui ou celle qui doit représenter prochainement le département de Foundiougne à l’Hémi­cycle. A travers une déclaration commune, le coordonnateur départemental de la Cojer, Ndoura Faye, et ses camarades affirment que leur candidat idéal à la députation doit «disposer d’une assise et d’une représentativité à l’échelle départementale, voire nationale, avoir fait preuve d’une proximité assidue avec les populations et d’une présence remarquée sur le terrain politique, avoir une écoute des populations, donner l’assurance d’une représentation de qualité à l’Assemblée nationale et faire preuve d’une compétence avérée et reconnue sur les questions généralement débattues à l’Assemblée».
En échos, le secrétaire général du gouvernement a répondu favorablement à la demande de ces jeunes. «Puisque c’est ce que vous voulez, je suis candidat à la candidature pour vous représenter dignement à l’Assemblée nationale», a-t-il dit sous un tonnerre d’applaudissements. Toutefois, Abdou Latif Coulibaly a tenu à préciser avec force que si le choix du patron de l’Alliance pour la République (Apr) venait à porter sur une personne autre que lui, il se rangerait volontiers derrière cette personne et l’aiderait à faire gagner la coalition présidentielle dans le Niombato.
Par ailleurs, ces jeunes ont invité tous les responsables de l’Apr «à se conformer strictement aux décisions émanant de la direction de Bby, sous peine de s’exclure eux-mêmes du parti et de la coalition». Cette menace à peine voilée vise sans aucun doute le camp des Babacar Diamé, député-maire de Foun­diougne, Simon Diouf, maire de Mbam, Pape Seydou Dianko, maire de Toubacouta, Mous­ta­pha Mbaye, président du Conseil départemental de Foundiougne, entre autres. Ces derniers qui contestent le leadership de Abdou Latif Coulibaly et estiment être majoritaires au sein de l’Apr travaillent actuellement à faire en sorte que l’un des prochains députés de Foun­diougne puisse sortir de leurs rangs, même en dehors de Bby s’il le faut. On se rappelle encore que lors de l’élection des hauts conseillers, ils avaient défié leur mentor Macky Sall en allant à cette élection sous la bannière de la Fédération des écologistes du Sénégal (Fedes). Ce qui leur avait permis de laminer la coalition Bby avec un score de 380 voix contre 271 sur 707 suffrages valablement exprimés.
dndong@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here