PARTAGER

Candidat au poste de coordonnateur de la Délégation aux sénégalais de l’extérieur (Dse) de l’Alliance pour la République (Apr), Moïse Sarr veut «réorganiser, rassembler et remobiliser» le parti présidentiel en France tout en «apaisant les tensions» pour la réélection du Président Sall en 2019 dès le premier tour.

Le secrétaire chargé de la communication, de la veille et de la riposte à l’Alliance pour la République (Apr) est intéressé par le poste de coordonnateur de la Délégation aux Sénégalais de l’extérieur (Dse) dudit parti. Dans un communiqué, Moïse Sarr, qui annonce sa candidature, se fixe comme ambition de «réorganiser, rassembler et remobiliser le parti en France tout en apaisant les tensions». A l’en croire, cela «permettra d’impulser une dynamique unitaire, gage d’une victoire éclatante au premier tour, en 2019» du Président Sall. Dans son document, M. Sarr relève la «perte de terrain» de leur parti dans ce pays. «En France, au 2nd tour de l’élection présidentielle de 2012, il obtint 84,09% et 74% aux Législatives de la même année. Cinq années plus tard, notre coalition se retrouve avec un score tournant autour de 46%», a-t-il souligné. Conscient que «la démobilisation de leur électorat prend de plus en plus de l’ampleur et est de plus en plus visible», ce membre de l’Apr estime que «l’accessibilité, la proximité, la confiance et l’implication de tous doivent être leur leitmotiv». «Nous retournerons sans délai dans les foyers des travailleurs immigrés, associerons davantage nos vaillants responsables de sections et des provinces au management stratégique du parti», a-t-il promis. Pour le candidat au poste de coordonnateur de la Dse de l’Apr, c’est en «décentralisant réellement leur mode de gouvernance» qu’ils pourront efficacement occuper le terrain. Ainsi, M. Sarr estime qu’une «réforme de leur communication interne et celle sur l’action gouvernementale s’avère nécessaire».
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here