PARTAGER

Les Présidents sortant et élu François Hollande et Emmanuel Macron ont déposé côte à côte la traditionnelle gerbe des commémorations du 8 mai 1945 sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe à Paris, ce lundi. Pour l’une de ses dernières sorties officielles, François Hollande s’est montré bienveillant à l’égard de son successeur

L’accolade entre François Hollande, très chaleureux, et Emmanuel Macron, tout sourire, restera une image marquante de cette cérémonie du 8 mai 1945, ce lundi. Ensemble, ils ont déposé la traditionnelle gerbe de fleurs devant la tombe du Soldat inconnu, au pied de l’Arc de Triomphe.Le Président Hollande était venu chercher son successeur quelques instants auparavant dans les tribunes officielles de la Place de l’Etoile. Ils ont ensuite écouté côte à côte la Marseillaise, puis le Chant des partisans, entonné par le chœur de l’Armée française, Emmanuel Macron laissant percevoir son émotion lors de cette première cérémonie officielle depuis son élection, les yeux parfois clos.Puis, tous deux ont signé le livre d’or et salué les anciens combattants et les «gardiens de la flamme» qui la ravivent chaque soir à 18h 30 précises sur la tombe du Soldat inconnu

«Je serai toujours à côté de lui»
Le chef de l’Etat a déclaré sur France 2 ressentir «beaucoup d’émotion» à donner «la marche à suivre» à Emmanuel Macron, son ancien ministre de l’Economie, lors de ces cérémonies : «C’est vrai qu’il m’a suivi tout au long de ces dernières années quand j’étais moi-même candidat, puis Président. Après, il s’est émancipé, il a voulu présenter un projet aux Français. Il s’est présenté devant eux, il a été élu. C’est à lui maintenant, fort de l’expérience qu’il a pu acquérir auprès de moi, fort aussi de ce que nous avons fait ensemble, de continuer sa marche». «Je serai toujours à côté de lui», a-t-il conclu avant d’annoncer que la passation de pouvoir aura lieu dimanche 14 mai.Auparavant, François Hollande avait déposé seul une première gerbe bleu-blanc-rouge en forme de croix de Lorraine au pied de la statue du général de Gaulle, au bas des Champs-Elysées, pour ouvrir ces commémorations du 72e anniversaire du 8 mai 1945. Il avait ensuite remonté la plus célèbre avenue du monde escorté par les motards et les cavaliers de la Garde républicaine, saluant les badauds d’un geste de la main depuis son véhicule.Arrivé pour sa part avec quelques minutes d’avance Place de l’Etoile, le leader d’En marche ! y avait été accueilli par plusieurs personnalités, dont l’ancien Président Nicolas Sarkozy qui lui a glissé un «bravo» lors d’une longue poignée de mains.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here