PARTAGER

Le gouvernement a déclenché le plan alerte attentat après une fusillade survenue dans le sud de la France, ce 16 mars 2017. Deux élèves et le proviseur de l’établissement seraient légèrement blessés. Une autre personne a été interpellée. Il s’agirait d’un élève du lycée de 17 ans, lourdement armé. «Tous les établissements scolaires de Grasse (Alpes-Maritimes) ont été confinés», a annoncé sur Twitter le recteur de Nice.

Un fusil, deux armes de poing, deux grenades…Tel serait l’arsenal retrouvé sur l’élève interpellé après la fusillade survenue à Grasse dans un lycée. Selon les premiers éléments de l’enquête, trois personnes ont été blessées. Deux élèves et le proviseur. Dans un premier temps un complice ayant pris la fuite avait été évoqué. Le suspect arrêté aurait, en fait, agi seul.

«Tous les établissements scolaires de la ville ont été confinés», a annoncé sur Twitter Emmanuel Ethis, le recteur de Nice qui a également demandé aux parents de rester calmes et de ne pas se rendre aux abords des établissements scolaires, assurant que «les élèves (sont) en sécurité».

La fusillade est survenue à la mi-journée. Un mouvement de panique des élèves ayant voulu fuir et se réfugier dans un magasin voisin aurait déclenché une rumeur d’attentat. Selon le président LR de la région Paca Christian Estrosi, qui s’est rendu sur place, l’un des blessés est le proviseur de l’établissement: «Il ne s’agit pas d’une blessure qui d’après les premières informations dont je dispose puisse avoir des conséquences vitales». La ministre de l’Education se rend sur place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here