PARTAGER

En France, le polémiste controversé, Dieudonné, va devoir trouver une nouvelle salle de spectacle. La Cour d’appel a en effet ordonné hier son expulsion du théâtre parisien de la Main d’Or, où il se produit depuis plus de 15 ans. La décision est exécutoire, et peut donc être appliquée immédiatement.

C’est à la Main d’Or que son image a commencé à se brouil­ler. Dans cette salle proche de la Bastille, Dieudonné est passé au fil des représentations du statut d’humoriste talentueux à celui de polémiste adepte des dérapages antisémites.
De manière récurrente, il vise les Juifs, leur supposée fortune, mainmise sur le monde et leur «pornographie mémorielle». Sur scène, il popularise le geste de la quenelle, mi bras d’honneur mi salut nazi déformé, qui devient sa marque de fabrique.
Dès lors, Dieudonné devient un habitué des tribunaux. Il est condamné à de multiples reprises pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale. L’un de ses spectacles est même interdit début 2014 : une mesure rarissime.

L’expulsion demandée par les propriétaires du lieu 
Les propriétaires du théâtre ont donc souhaité se débarrasser de cet encombrant locataire. Pour ce faire, ils ont mis en avant des infractions au bail en relevant que la société Bonnie production, gérée par Dieudonné, a été provisoirement radiée du registre du commerce en 2013 pour cessation d’activité.
Rien juridiquement ne s’oppose désormais à son expulsion de la Main d’Or, mais Dieudonné est un homme libre, il fera ses réunions dans un bus a d’ailleurs tenté d’ironiser son avocate.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here