PARTAGER

Stupéfaction des salariés de Rfi, France 24, et Monte Carlo Doualiya, à la lecture du mail de leur présidente, Marie-Christine Saragosse, mardi 13 février au soir à 22H 34. Son mandat de Pdg de France Média Monde est annulé à la suite d’un oubli administratif et ce depuis le 6 décembre, a-t-elle appris du ministère de la Culture.

Marie-Christine Saragosse ignorait que depuis 2016 elle devait déclarer par internet l’état de ses biens et de ses intérêts dans un délai de deux mois après sa nomination. Jusqu’alors les déclarations de patrimoine et d’intérêt se faisaient sur papier et étaient jointes au dossier. L’absence de cette déclaration en ligne annule auto­matiquement la procédure de nomination pour les dirigeants d’entreprises publiques d’après la loi du 11 octobre 2013, article 11.
En janvier, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, qui dispose de 50 salariés pour suivre 15 000 personnes, a lancé une opération de contrôle ciblée sur les dirigeants d’organismes publics et a constaté que nombre d’entre eux  n’étaient pas dans les clous. Elle a donc  informé les autorités de tutelle : Csa, ministère des Affaires étrangères, de la Culture ou des Finances de ces  anomalies. A elles ensuite de prendre les mesures nécessaires.

Le Csa devrait statuer le 21 février
La situation de la plupart  des dirigeants d’organismes publics nommés par décrets pourra être régularisée une fois que les déclarations de patrimoine auront été correctement remplies, mais dans le cas de la présidente de France Média Monde nommée en octobre par le Conseil supérieur de l’Au­diovisuel, la procédure qui dure au minimum deux mois est beaucoup plus lourde.
Le Csa se réunira en assemblée plénière mercredi 21 février et  devrait se pencher sur  la procédure à suivre pour désigner un nouveau patron à Fmm. Marie-Christine Saragosse a fait savoir qu’elle serait «évidemment candidate» si une nouvelle procédure de nomination devait être lancée.

Mise en place d’une gouvernance transitoire
En attendant  un conseil d’administration extraordinaire se tiendra d’ici la fin de la semaine pour mettre en place une gouvernance transitoire. Le doyen des administrateurs, Francis Huss,  85 ans, représentant à l’Assemblée des français de l’étranger, devrait assurer l’intérim.
Les syndicats  de France Média Monde se disent inquiets alors que gouvernement s’apprête à lancer un grand chantier de réforme de  l’audiovisuel public voulu par le Président Emmanuel Macron. D’autant que la présidence de Radio France est toujours transitoirement vacante après la révocation de Mathieu Gallet pour favoritisme. Le Csa a néanmoins décidé ce mercredi de lancer l’appel à candidatures et une nouvelle nomination devrait intervenir à la tête de la maison ronde au plus tard  le 14 avril.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here