PARTAGER

Participer à une rentrée scolaire, comme pour tenter de faire oublier sa rentrée politique. Tout le week-end, Emmanuel Macron a dû plancher sur un exercice difficile : qui dois-je nommer pour remplacer Nicolas Hulot ? Le Président a notamment échangé au téléphone avec Daniel Cohn-Bendit. Figure de l’écologie, l’homme politique franco-allemand s’est dit dimanche soir prêt à aider Emmanuel Macron à gagner les élections européennes, mais a refusé d’entrer au gouvernement. «Le Président m’a dit : «Si tu es ministre, tu perds ta personnalité, tu n’as plus cette liberté, est-ce que tu veux cela ? On est d’accord que c’est une fausse bonne idée.« 0n a décidé d’un commun accord que je ne serai pas ministre», a expliqué Cohn-Bendit sur la chaîne Lci dimanche soir.
Quelle serait donc la bonne figure ? Le chef de l’Etat et son entourage consultent toujours. La fumée blanche doit sortir d’ici mardi. C’est également mardi que le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, essayera de rassurer Emmanuel Macron sur la réforme majeure du prélèvement à la source. Feu vert, report, ou même arrêt, tous les scénarios sont désormais sur la table, ce qui était encore inconcevable il y a quelques jours. Le Président va devoir décider vite pour mettre un terme au cafouillage qu’il a lui-même engendré. Les vacances ? Déjà un lointain souvenir pour Emmanuel Macron.
Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here