PARTAGER

Le colonel Abdoul Ndiaye, patron de la Dirpa, est sans équivoques : «C’est le général François Ndiaye, chef d’Etat major de l’armée de terre qui dirigera les troupes sénégalaises.» Le général de brigade François Ndiaye est un homme expérimenté qui a bourlingué un peu partout dans le monde. Nommé chef d’Etat-major de l’armée de terre, ce parachutiste de formation connait bien la Gambie. Ce natif de Joal-Fadiouth, qui a longtemps servi en Casamance, a été un élément du Bataillon confédéral en Gambie.  Il arrive à ce poste après avoir été adjoint du chef d’Etat-major particulier du président de la République et chef de la Cellule de coordination des études de défense. Il est diplômé de l’Académie militaire royale de Meknès (Maroc), s’est bonifié aux Etats-Unis avant d’étrenner son grade de colonel à 45 ans et devenant le plus jeune officier à atteindre ce niveau.
L’ancien commandant de la zone militaire N° 1 et chef d’Etat-major particulier adjoint de la Présidence, a aussi une longue expérience des missions onusiennes en ayant  tour à tour été chef des opérations de la Mission des Nations unies au Congo (Monuc) et chef des officiers de liaison et de planification de la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (Minurcat), il dispose d’une formation universitaire très solide. Il est titulaire d’un diplôme supérieur en anglais, obtenu à l’Université d’Ibadan (Nigeria) et d’un master 2 en citoyenneté, droits de l’Homme et action humanitaire à l’Institut des droits de l’homme et de la paix (Idhp de l’Ucad) et d’un master 2 en gestion des ressources humaines et organisation.
bsakho@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here