PARTAGER

Les camarades de Guy Marius Sagna n’ont pas digéré la sortie de l’ambassadeur de France au Sénégal qui trouve leur combat «insensé». Pour Frapp France dégage, Philipe Lalliot a fait de l’«ingérence».

La sortie du nouvel ambassadeur de France au Sénégal, dimanche, à l’émission Grand jury de la Rfm, a mis les camarades de Guy Marius Sagna dans tous leurs états. Philipe Lalliot estime que le combat de Frapp France dégage est «insensé». Dans un communiqué, le collectif minimise et considère que la déclaration du diplomate «n’a ni queue ni tête». Frapp France dégage persiste et signe que c’est la France qui est «derrière l’emprisonnement» de l’activiste Guy Marius Sagna. «Le fait que l’ambassadeur de la France déclare implicitement qu’il y a des limites à ne pas franchir sur l’exercice des libertés montre que la France donne son avis sur l’affaire Guy Marius Sagna et sa main invisible est derrière son arrestation. L’ambassadeur de France vient de violer le droit international et le droit de la coopération en faisant une ingérence dans la marche de notre pays et l’exercice des libertés citoyennes», dénoncent les «panafricanistes».

«On n’a pas de leçons à recevoir d’un ambassadeur français»
Toutefois, en matière de lutte contre l’impérialisme, Frapp France dégage tient à faire savoir qu’il «n’a pas de leçons à recevoir d’un ambassadeur dont le pays qu’il représente s’est illustré comme étant le plus grand ‘’éborgneur’’ de manifestants au monde». Le mouvement précise que sa cible «n’est pas le Peuple français dont une bonne partie est tout autant opprimée, exploitée par les mêmes qui oppriment, exploitent le nôtre», mais plutôt «la France institutionnelle oligarchique, celle qui a «esclavagisé», colonisé, pillé et continue encore aujourd’hui de néo-coloniser les peuples». Ces activistes assimilent cette sortie de M. Lalliot à «un des résidus du colonialisme que même la presse doit refuser de promouvoir». Car, font-ils remarquer, «nos ambassadeurs ne sont jamais invités dans les médias français pour parler des libertés en France ni de l’économie française». Frapp France dégage invite l’Etat du Sénégal, «s’il est encore digne de cette qualité, à prendre ses responsabilités et à recadrer vigoureusement l’ambassadeur français».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here