PARTAGER

Horreur à Orkadiéré, commune située dans le département de Kanel. La famille Lô et les populations de cette ville se sont réveillées hier dans l’émoi et la consternation. Le nommé O. Lô a tué, après la prière de «fadjr», son petit frère, A Lô, qu’il a trouvé en train de faire son «wird», selon un habitant de la localité joint par téléphone.

Hier matin à Orkadiéré, dans le département de Kanel, le vieil homme, A. Lô, âgé environ de 63 ans, a froidement été abattu par son grand frère O. Lô (65 ans). Pourtant, les deux hommes partagent le même père et la même mère, renseigne notre source.
Alors que les populations n’ont pas fini de pleurer Demba Samba Sy appelé affectueusement Bess, ancien président de la communauté rurale d’Orkadiéré, voilà qu’un autre malheur cette fois-ci volontaire s’abat dans la famille Lô.
Pour l’heure, on n’est pas en mesure de décrire les circonstances de la tragédie, mais les supputations vont bon train dans ce gros village d’Orkadiéré, jadis connu paisible et ambiant. Selon certains habitants, il y avait souvent des altercations entre les deux frères qui ne vivaient pas dans la concorde et la cohésion. Ainsi, après une longue nuit de dispute, au petit matin, de retour de la mosquée, O. Lô a assassiné son petit frère A. Lô. Comme si de rien n’était, l’assassin s’est mis à faire ses prières et son «wird» à côté du corps sans vie de son petit frère. Ici, la question qui a tout son pesant d’or est de savoir si le meurtrier supposé jouit de toutes ses facultés mentales.
Les faits se sont déroulés vers 5 heures du matin après la prière de fadjr. Selon notre source, c’est un Agent de la sécurité de proximité (Asp), habitant du village, qui a alerté la gendarmerie de Waoundé. Les pandores qui sont arrivés sur les lieux sans perdre de temps ont mis hors d’état de nuire le criminel, présumé bourreau de son petit frère, célibataire de 65 ans et sans enfant, si l’on en croit toujours à notre interlocuteur.
Jusqu’à hier après-midi, les populations attendaient l’autorisation d’inhumation. Aux dernières nouvelles, elles ont obtenu l’accord pour inhumer le corps sans vie vers 17 heures.
Cependant, même si les raisons de leur malentendu et l’origine des altercations notées souvent par les voisins sont encore inconnues, l’auteur du crime est en détention à la Brigade de gendarmerie de Waoundé. Une enquête a été ouverte pour élucider les faits.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here