PARTAGER

Les preuves envoyées par la Fédération japonaise de football, concernant les accusations de fraude sur l’âge de deux U17 guinéens, semblent avoir dopé la Fédé sénégalaise qui a décidé d’aller jusqu’au bout en saisissant le Tas.

L’affaire concernant les accusations de fraude sur l’âge portées par la Fédé sénégalaise sur deux U17 guinéens est loin de connaître son épilogue. En effet, suite aux preuves apportées par la Fédération japonaise ce mercredi et notifiées à la Caf, l’instance dirigeante du foot sénégalais n’entend pas lâcher prise sur ce cas de fraude qui a fini de polluer la Can U17 qui se joue présentement en Tanzanie.
C’est ainsi que les fédéraux comptent introduire un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (Tas) afin d’obtenir l’élimination des U17 guinéens au prochain Mondial japonais.

«Rendre justice aux jeunes qui jouent avec leur âge»
Joint hier par la Rfm, le président de Fédération sénégalaise, Me Augustin Senghor, explique : «Après avoir été saisie hier (mercredi) par notre avocat suisse suite à la lettre de la Fédération japonaise de football, la Caf n’a donné aucune suite. Nous estimons dans ce cas qu’il y a une volonté de faire passer une injustice contre les U17 Sénégalais. Il y a une volonté de déni de justice», déplore le patron du foot sénégalais. Qui confirme la prochaine saisine du Tas. «Nous n’allons pas laisser faire car la Fédération japonaise nous a fournis toutes les preuves. La procédure est en cours et notre avocat a toutes les preuves et nous allons suivre le dossier. Nous irons jusqu’au bout car c’est une question de principe. Nous allons donc introduire un recours auprès du Tas dans les tout prochains jours pour faire invalider la qualification de la Guinée au prochain Mondial U17», promet Me Senghor. Avant d’ajouter : «Il faut que les joueurs africains jouent avec leur vrai âge pour le bonheur du football africain. Il est important que justice soit rendue aux jeunes qui jouent avec leur âge pour que l’image du foot africain soit préservée. Il est important de combattre ce fléau et face à l’absence de volonté de la Caf de le faire, nous le ferons par nos propres moyens.»
Rappelons que la Caf avait débouté le Sénégal suite à une réserve déposée sur deux U17 guinéens pour fraude sur l’âge. L’instance africaine ayant soutenu n’avoir pas eu de retour venant de la Fédé japonaise qui a été sollicitée pour des éléments de preuve.
Coup de tonnerre ce mercredi, avec la Fédé japonaise qui a fait parvenir à la Caf les documents de voyage attestant d’une fraude sur l’âge des deux joueurs guinéens de l’Equipe nationale des U 17. Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keïta, sont soupçonnés d’avoir changé d’identité entre le tournoi “Dream Club” abrité par le Japon en 2017 et la Can U17 en cours en Tanzanie.
La Guinée n’a pas été sanctionnée et s’est qualifiée pour la finale de la compétition où elle affrontera le Nigeria ce dimanche.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here