PARTAGER

Mbaye Ndiaye et ses camarades ont décidé dimanche de ne plus reconnaître Amadou Ba comme coordonnateur de l’Apr aux Parcelles Assainies. Moustapha Cissé Lô trouve cela «regrettable» et estime que son parti n’a pas tiré les leçons du passé.

Moustapha Cissé Lô n’a jamais caché son amitié à Amadou Ba. Et ce dernier le lui rend bien. Il était très attendu après la fronde contre son «ami» menée par Mbaye Ndiaye et Cie aux Parcelles Assainies. Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, qui ne voulait pas parler «de ce qui se passe à l’Apr», a quand même donné l’alerte. «Je trouve regrettable ce qui s’est passé aux Parcelles Assainies. Ils n’ont pas tiré les leçons du Ps avec les départs de Djibo Kâ et Moustapha Niasse, mais aussi du Pds avec les cas Idrissa Seck et Macky Sall. Ce sont des gens qui ont investi toute leur énergie au service du parti qu’on attaque à tort», a-t-il déploré hier, au magazine «Soir d’info» sur Tfm. Et le «simple militant», titre qu’il revendique désormais, n’a pas raté, même s’il ne les a pas nommés, Mame Mbaye Niang et Bara Ndiaye. «J’en­tends des jeunes qui n’ont aucune base, aucune maturité politique, aucune légitimité, s’attaquer à des personnes qui ont beaucoup fait pour le parti et qui ont accompagné le Prési­dent», dénonce-t-il.
Sur le débat autour d’un éventuel 3ème mandat de Macky Sall, Cissé Lô ne cache pas sa colère. «D’où viennent ces agitations ?», interroge-t-il. Il ne citera pas Mahammed Boun Abdallah Dionne et Mbaye Ndiaye qui ont ressuscité le sujet. «On n’a pas entendu le président de la République dire autre chose que ce qu’il avait dit dans ses déclarations antérieures. Ce débat fait très mal. Je suis parfaitement d’accord avec (Abdoulaye) Wilane qui dit que la parole d’un chef d’Etat a une valeur», a-t-il relevé. Avant d’emboucher la trompette du directeur de Cabinet du Président, Augustin Tine, le week-end à Thiès : «On doit arrêter ce débat.» En fait, il dit comprendre que le débat soit posé par l’opposition ou la presse, mais pas par des membres de l’Apr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here