PARTAGER
Amadou Ba, leader de l’Apr aux Parcelles.

Mbaye Ndiaye et Cie ont critiqué la «léthargie» de l’Apr et décidé que Amadou Ba n’est pas le coordonnateur aux Parcelles Assainies. Touradou Sow dénonce cette résolution et pense que le ministre d’Etat cherche simplement à revenir.

Le président du mouvement And defar Parcelles affiche son désaccord avec Mbaye Ndiaye. Et ce, après la réunion de la coordination de l’Apr des Parcelles Assainies convoquée par le ministre d’Etat au cours de laquelle, il a signifié que Amadou Ba n’est pas le coordonnateur de l’Apr. Touradou Sow juge «illégitime» cette Ag, parce que «la procédure n’a pas été respectée». «Qui est le coordonnateur de Dakar ? C’est Amadou Ba. Qui est le coordonnateur des Parcelles assainies ? C’est Amadou Ba. Si cette Assemblée générale est organisée sans cette personne, sans son aval, je ne sais pas de quelle résolution on parle», a déclaré le responsable de l’Apr. Qui affirme que lui-même n’a «jamais reçu de convocation» pour la tenue de cette réunion de la coordination communale. «Mbaye Ndiaye continue d’enfreindre les règles, de bafouer la volonté du Président Macky Sall, d’abord en parlant d’un troisième mandat et ensuite en tentant de destituer un coordonnateur qu’il n’a pas nommé», constate Touradou Sow.
Pour lui, en déclarant que le chef de l’Etat en est à son premier mandat, alors que l’intéressé a lui-même «clos le débat» et en critiquant la gestion de Amadou Ba, l’ancien maire des Parcelles Assainies sous Wade «ne cherche qu’à rebondir».
M. Sow récuse les ambitions prêtées à Amadou Bâ de succéder au Président Sall. «Le ministre des Affaires étrangères n’a fait que travailler pour le Président Macky Sall. C’est avec lui que le parti au pouvoir a gagné les élections à Dakar. C’est une révolution. Il a atteint tous les objectifs qu’on lui avait fixés», explique-t-il.
Il faut rappeler que lundi, Amadou Ba a réagi aux attaques dont il fait l’objet. S’il condamne les «actions» de ses camarades, il rappelle aussi à ceux qui contestent ses fonctions de coordonnateur, que c’est le Président qui lui a fait «confiance» et «demandé de faire de la politique».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here