PARTAGER

En invitant ses militants de Fatick à redoubler d’efforts à l’image de leurs camarades du Fouta, le samedi 25 novembre 2017 à l’occasion des funérailles de sa tante Fatoumata Diallo, le patron de l’Apr s’est attiré les foudres de certains de ses poulains qui, face à la presse avant-hier, ont annoncé le gel de leurs activités au sein de la formation marron-beige et exigent du respect de sa part.

C’est le clash entre le leader de l’Alliance pour la République (Apr) et certains jeunes de sa base affective de Fatick qui, jusque-là, lui vouaient une affection sans bornes. En effet, tard dans la soirée du mardi 28 au mercredi 29 novembre 2017, le quatuor composé de El Hadji Abdoulaye Lam, coordonnateur national du Programme de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, Amath Diouf, coordonnateur national du mouvement Jeunes boucliers de la Répu­blique (Jbr), Adama Gaye, chargé de missions à la Primature, Mamadou Mbassa Sarr, coordonnateur des enseignants républicains du département de Fatick, réunis autour de l’honorable député, Alla Guène dit Fada, ont à l’occasion d’un point de presse, déversé leur bile sur leur mentor, Macky Sall. «De­puis 2008, nous sommes avec le Président Macky Sall dans son parti qui s’appelle l’Apr. Nous l’avons soutenu jusqu’à ce qu’il devienne le président de la République du Sénégal. Mais le constat que nous avons fait, c’est que depuis qu’il est arrivé au pouvoir, il méprise les militants de Fatick que nous sommes», a d’emblée décoché le patron de Jbr et non moins président de la Com­mission communication du Conseil municipal de Fatick.
Très en colère contre le président de la République, Amath Diouf a envoyé une autre salve : «Je dois rappeler à qui veut l’entendre que les Fatickois sont les premiers militants de Macky Sall et que c’est grâce à eux qu’il est devenu ce qu’il est aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle son indifférence à notre égard nous est incompréhensible et insupportable et nous voulons que cela cesse. A cela s’ajoute le fait que malgré tous les efforts que nous fournissons pendant les élections, à chaque fois qu’il (Macky Sall) vient à Fatick, il nous reproche de ne pas avoir bien travaillé (Ndlr : c’était par exemple le cas le samedi 25 novembre 2017 à l’occasion des funérailles de sa tante Fatoumata Diallo, décédée des suites de brûlures)», fulmine-t-il. Non sans demander au chef de l’Etat de ne plus comparer les résultats électoraux de Fatick à ceux du Fouta parce que, selon lui, ce qu’il a réalisé au Fouta, il ne l’a pas fait à Fatick. Fort de tous ces éléments, ces jeunes, qui disent parler au nom de tous les militants républicains de la capitale du Sine, ont décidé de geler désormais toutes leurs activités au sein de l’Apr jusqu’à ce que Macky Sall leur accorde un tant soit peu du respect par rapport au travail qu’ils sont en train d’abattre sur le terrain. «Macky Sall peut perdre partout, peu importe, mais s’il perd à Fatick, c’est une catastrophe, parce que Fatick est symbolique, donc il doit nous respecter en nous donnant notre part du pouvoir qu’il est en train de partager au­jourd’hui avec des militants de la 25e heure», a exigé Amath Diouf. Lequel réfute toute idée de chantage en direction de la prochaine élection présidentielle.
Emboitant le pas à son cadet, le député Alla Guène, en plus d’avoir invité le maire honoraire de Fatick à revoir sa copie, a fait part de son indignation du fait que les Apéristes de Fatick, en l’occurrence les jeunes et les personnes du 3e âge, ont tous les problèmes du monde pour accéder à leur leader, le Président Macky Sall. Une attitude que ce Conseiller spécial de la Première dame, Marième Faye Sall, assimile à un «manque de respect total» à l’endroit des populations du Sine.
Faisant dans la menace, le parlementaire d’enfoncer le clou : «S’il (Macky Sall) ne change pas sa façon de faire, nous vous assurons qu’aucune activité politique de l’Apr ne sera plus organisée à Fatick et que le Président lui-même pourrait avoir des problèmes s’il vient à Fatick», a averti Fada Guène.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here