PARTAGER

La contestation est loin de s’essouffler. La lutte pour faire revenir l’Etat sur sa décision de transférer la gestion des écoles Yavuz Selim à la fondation Maarif risque de s’intensifier dans les jours à venir. Les parents d’élèves du dit établissement à Saint-Louis, qui y perçoivent une volonté de l’Etat de fermer ces établissements, ont décidé de s’associer au combat qui fait rage depuis quelques jours. C’est par une assemblée générale que les parents d’élèves de Yavuz Selim de Saint-Louis ont officialisé samedi leur participation à ce combat. Conscients du retard que la ville tricentenaire a accusé dans cette lutte, les Saint-Louisiens ont fait savoir, par l’intermédiaire de Mouhamadi Safari Diallo, le président de l’Association, qu’ils luttent pour pousser l’Etat à abandonner son projet de faire administrer les établissements Yavuz Selim par la fondation Maarif.
Ces parents, qui interprètent cette décision du gouvernement du Sénégal, comme une volonté de fermer les écoles Yavuz Selim implantées au Sénégal depuis 20 ans, considèrent que l’école est menacée. Pour cette raison et de la même façon que les parents d’élèves de Dakar, Ziguinchor et des autres régions où l’école existe, ils ont décidé de s’organiser pour dire leur indignation. Avec le soutien de tous les acteurs dont les autres associations de parents d’élèves notamment du public et des enseignants, ils ont mis en place un plan d’action pour mettre fin à cette situation qui, selon eux, risque de nuire à l’avenir de toute une génération. Selon Mouhamadou Safari Diallo, les parents d’élèves de Saint-Louis demandent à l’Etat «de reconsidérer sa position car on ne peut rien reprocher aux établissements Yavuz Selim qui ont fait d’excellents résultats aussi bien au niveau local que national.» Mieux il a attiré l’attention des autorités étatiques sur le fait que 3 mille élèves risquent de se retrouver dans la rue si l’Etat ne revient pas sur sa décision.
Venu soutenir ses camarades de Yavuz Selim, Papa Amadou Ndiaye, vice-président de l’association régionale des parents d’élèves de Saint-Louis, a assuré que cet établissement a leur soutien. Il a indiqué que tous les parents d’élèves de la région feront bloc pour amener l‘Etat à laisser prospérer les établissements Yavuz Selim. Pour lui, «il est hors de question que l’Etat ferme des écoles alors qu’on s’attend à ce qu’il en ouvre d’autres pour absorber les élèves pour que tous les enfants du Sénégal soient scolarisés».
Dans leur plan d’action, les parents d’élèves de Yavuz Selim comptent rencontrer les autorités locales avant d’envisager d’autres actions telles que des marches et rassemblements.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here