PARTAGER

Le Bac 2017 est parti pour figurer dans les annales  de l’école du Sénégal. Après Dakar, où 13 élèves ont été arrêtés, c’est au tour de Diourbel d’entrer dans la danse. Deux élèves et un étudiant  ont été interpellés par les policiers et transférés à la Dic où ils sont en garde en vue.

L’enquête de la Dic sur les fuites des épreuves de français et d’histo-géo s’emballe. Ha­mady Seydou Diallo et Mouhamed Guèye ne composeront pas ces deux matières prévues ce lundi. Car, ces deux candidats  sont présentement au niveau de la  Division des investigations criminelles (Dic) où ils sont en garde en vue. Ils ont été arrêtés suite à leur implication présumée dans les fuites notées aux épreuves du baccalauréat. Le candidat Mou­hamed Guèye  a été interpellé le  vendredi 7 juillet 2017 à Tivaouane par les éléments de la Dic. Munis d’un renseignement, ces policiers ont trouvé que Mouhamed Guèye serait détenteur des épreu­ves  corrigées du français et des maths. Interrogé par les limiers, il a balancé son  ami Hamady Seydou Diallo, élève au lycée d’enseignement général de Diourbel qui lui aurait remis les épreuves via le net. Hamady Seydou Diallo, qui ne se doutait de rien, a été interpellé après l’épreuve orale d’espagnol à sa sortie du lycée Cheikh Mouha­madou Mousta­pha Mbacké, où il composait au jury 725,  par les policiers du commissariat de Diourbel, qui ont été mis à contribution par la Dic.
Face aux enquêteurs, il a reconnu les faits. Selon lui, il aurait obtenu les épreuves auprès de  Malick Mamadou Diop,  étudiant à l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs), qui serait son répétiteur. Ce dernier niera les faits qui lui sont reprochés. Selon une source proche de la police, l’étudiant soutient qu’il n’est impliqué ni de près ni de loin dans cette affaire de fuites des épreuves au Bac. D’après toujours cette source, Malick Mamadou Diop a révélé aux enquêteurs «avoir vu les épreuves chez certains élèves qui étaient venus lui solliciter une assis­tance». Faux dira, d’après cette source, Mouhamed Guèye, qui a confié aux policiers que lui et son ami Hamady S. Diallo auraient reçu des épreuves corrigées du français, des maths et de l’histoire-géo des mains de l’étudiant. Ils ont été tous conduits et mis à la  disposition de la Divi­sion des investigations criminelles (Dic) depuis samedi. D’ailleurs, la source du Quotidien renseigne que l’étudiant Malick M. Diop a balancé d’autres personnes qui seraient au nombre de trois. Leur arrestation serait imminente.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here