PARTAGER

Fal Khalifa, Khalifa président et And doolel Khalifa ont fusionné hier pour faire libérer le maire de Dakar. Aminata Diallo, Idrissa Diallo et Babacar Diop affirment que Khalifa Sall sera sur les listes de Manko taxawu senegaal, même en prison.

Trois mouvements de soutien à Khalifa Sall ont fusionné hier, lors d’une conférence de presse à la permanence Pape Babacar Mbaye de Grand Yoff. Il s’agit du mouvement Fal Khalifa, dirigé par Aminata Diallo, de Khalifa président de Idrissa Diallo et d’And doolel Khalifa (Adk) de Babacar Diop. Tous entendent travailler à la libération de leur mentor, le maire de Dakar, après l’élargissement de Bamba Fall. «Du moment que le président de la République est le procureur, c’est lui qui accuse et juge aussi, nous avons décidé de fédérer nos actions. Nous avons demandé à nos cellules, dans les jours à venir, de faire des actions pour qu’on puisse sortir Khalifa Sall de la prison sans délai», a déclaré Aminata Diallo. Chef de Cabinet du maire de Dakar, elle n’exclut pas la loi du Talion. «Ce sera œil pour œil, dent pour dent», menace-t-elle. «Khalifa est prisonnier politique. On ne cèdera rien à Machiavel Sall. Pour que Macky Sall soit Président, nous avons dû affronter d’autres à la Place de l’Obélisque avec des bombes lacrymogènes. On en a marre de voir encore Khalifa Sall en prison», fulmine-t-elle. L’empri­son­nement du maire de Dakar «est un mépris de la démocratie et de l’Etat de droit sans précédent dans l’histoire du Sénégal». Elle s’interroge : «La présomption d’innocence est bafouée. Après 57 ans d’indépendance, comment peut-on arriver à ce niveau d’instrumentalisation de la justice ?»
Embouchant la trompette, le député-maire de Dalifort estime que le chef de l’Etat «n’aime pas la contradiction et des gens ambitieux comme Khalifa Sall». Idrissa Diallo poursuit : «La dénonciation est bien, mais il faut de la bagarre. Ce n’est pas le régime de Macky Sall qui va nous intimider. Macky Sall n’a pas la capacité de contrôler l’Apr.» Pour Babacar Diop d’Adk, «le Président Sall a failli à sa mission» et qu’à travers la fusion des mouvements de soutien à Khalifa Sall, «le Ps des valeurs dispose de moyens pour mettre fin à cet acharnement». Ababacar Aba Mbaye de la Convergence socialiste est sur la même ligne : «Si Khalifa Sall n’était intéressé que par des postes, il se serait retrouvé sur la liste de Benno bokk yaakaar. Mais il s’est choisi un chemin plus difficile pour pousser les jeunes Socialistes à faire de la politique par conviction.»
Sur le déroulement du processus électoral, les hommes accusent le gouvernement de Macky Sall de chercher à «frauder». «Selon les derniers chiffres sur le fichier électoral, il y a une volonté du régime de magouiller avec un transfert massif d’électeurs vers le département de Dakar. Le fichier de Dakar a augmenté de 112 mille électeurs au moment où ceux de Pikine et Guédiawaye ont fortement baissé par rapport au référendum. Sans compter l’augmentation de la population et la fermeture de plus de 22 commissions dans le département de Dakar après l’emprisonnement du président Khalifa Sall», dénonce Aminata Diallo. Après avoir souligné la «partialité» du ministre de l’Intérieur, elle annonce que «même en prison, Khalifa Sall sera investi sur les listes de Manko taxawu senegaal».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here