PARTAGER

Les récents départs de certains responsables du Grand parti se sont invités au meeting de Malick Gackou le week-end, à Guédiawaye, précisément au quartier Darousalam. «Ceux qui croyaient que le parti était mort se trompent lourdement. Aujourd’hui, le parti est plus vivant qu’avant», assure M. Gackou devant ses militants qui ont pris d’assaut la place publique dès 16 h. Il ajoute : «Nous sommes dans un pays de droit. Chacun est libre d’aller où il veut. Il y a certains qui ont quitté l’Apr pour venir au Gp et d’autres qui ont quitté le Gp pour aller vers l’Apr. Mais ce qu’il ne faut pas faire, c’est, une fois de l’autre côté, jeter des pierres à l’aveuglette. Et je précise qu’aucun membre fondateur du Gp n’a quitté. Ceux qui sont partis sont des militants de la dernière heure.»
Sur les Législatives, Gackou espère une victoire de l’opposition. Il a invité les militants à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales. «Nous allons sillonner tout le département pour rencontrer nos militants et les sensibiliser sur les enjeux de ces élections. Et nous mettons en garde l’autre camp sur des tentatives d’intimidation. Car s’ils veulent la paix, ils l’auront. Si c’est le contraire, ils nous trouverons sur leur chemin», prévient-il sur un ton ferme. Et à ces partisans surexcités, il conclut : «Vous voulez le Palais, eh bien vous l’aurez.»

latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here