PARTAGER

Les lycéens et collégiens gambiens vont reprendre le chemin de leurs établissements le 14 octobre prochain, tandis que les élèves du cycle élémentaire et du préscolaire attendront deux semaines de plus pour retrouver l’ambiance joyeuse des jours de rentrée des classes. Le ministère de l’Education gambien, qui a donné l’information sur la Gambia radio and television services (Grts), exhorte les parents et autorités scolaires à travailler à sécuriser enseignants et enfants dans ce contexte de prévalence de la pandémie à coronavirus. Toutefois, le communiqué n’a pas fait mention des universités et est resté muet sur le protocole sanitaire à observer. Le Covid-19, qui sévit encore dans ce pays, est loin d’être maîtrisé. Certainement des directives seront rendues publiques avant les dates retenues.
Tout comme pour le Sénégal, les écoles gambiennes avaient été fermées vers la fin du mois de mars 2020, suite au nombre de plus en plus élevé de cas positifs au coronavirus, importés pour la plupart de notre pays. A l’image de son voisin sénégalais, ce sont les classes d’examen qui ont fonctionné durant cet été et qui ont fini avec leurs évaluations les semaines passées. L’année scolaire au pays de Adama Barrow ouvre d’habitude au mois de septembre et ferme au mois de juil­let.
Les écoles privées de la Gambie n’ont malheureusement pas reçu d’appui d’aucune sorte du gouvernement, selon Ebrima Sarr, responsable de l’école privée «Center for academic excellence» de la ville de Lamin dans le Kombo centre, à une dizaine de kilomètres de Yundum, qui regroupe un cycle préscolaire et un cycle élémentaire.  «Malgré cette situation, nous avons continué à payer les salaires et à nous acquitter d’autres charges de fonctionnement de l’Eta­blis­sement, dit-il. Pour se rattraper, nous réclamerons à l’inscription le 14 octobre, 3 men­suali­tés. Parce que tout est à re­pren­dre.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here