PARTAGER

Une manifestation des habitants de Kanilai, village natal de l’ancien Président Yahya Jammeh, pour le départ des soldats de la Mission de la Cedeao en Gambie (Micega) et des troupes de l’Armée gambienne déployées sur place a fait un mort et cinq blessés. 22 personnes ont été arrêtées.

A Kanilai, village natal de l’ancien Président Yahya Jammeh, les soldats de la Mission de la Cedeao en Gambie (Micega) et les troupes de l’Armée gambienne déployées sur place ne sont pas les bienvenues. Et cela, les habitants de cette localité ont tenu à l’exprimer vivement par des manifestations. Celles-ci ont fait, signale-t-on, un mort et cinq blessés. Ces manifestants ont demandé le départ de toutes les forces de l’Ecomig et de l’Armée gambienne de Kanilai. Il a été aussi fait état, par le ministre de l’Intérieur, Mai Fatty, de l’arrestation de 22 personnes. M. Fatty a dû écourter un voyage officiel pour revenir dans son pays.
Dans sa déclaration radio télévisée, le ministre gambien de l’Intérieur a aussi indiqué que d’autres suspects, dont le chef de village de Kanilai, sont activement recherchés. Les autorités gambiennes reprochent à ces personnes d’avoir incité les populations à la violence contre les troupes de la Micega. «Certains détenaient des armes traditionnels avec lesquelles ils sont descendus dans la rue, brûlant des pneus et se comportant en hors-la-loi, sans autorisation», a indiqué M. Fatty.
Les forces de la Micega sont déployées en Gambie depuis janvier dernier. Elles aident le régime du Président Adama Barrow à faire régner la sécurité, à maintenir l’ordre et à stabiliser de manière générale la Gambie.
Avec bbc-afrique.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here