PARTAGER

Avec 671 cas positifs dont 71 guéris et 14 décès, la Gambie qui compte 2 millions 207 mille 816 habitants, selon le recensement de 2018, commence à ressentir la fièvre monter dans le pays avec une brochette de personnalités publiques infectées par le coronavirus.

La Gambie, pays voisin du Sénégal, a enregistré 173 personnes testées positives au coronavirus entre le 30 juillet et le 2 août 2020, soit un ratio de 43 cas par jour. Ce qui porte le total des patients atteints de la maladie à 671 depuis le premier cas détecté dans le pays le 17 mars 2020. L’information est à lire dans le bulletin rendu public par le «Epidemiology and disease control unit», l’équivalent sénégalais du Centre des opérations de contrôle des épidémies et des maladies du ministère de la Santé. Dans le même document, on peut lire qu’en 4 jours (du 30 juillet au 2 août), le pays a connu 5 morts liés à la pandémie. Ce qui porte le bilan macabre à 14. Fort heureusement, dans la séquence temporelle indiquée, les autorités médicales ont pu guérir 11 personnes, soit un total de 79 pa­tients débarrassés de la maladie.
Ces chiffres qui semblent faibles, rapportés à la population (2 millions 207 mille 816 habitants en 2018) et à la superficie (10 mille 689 km2), commencent à donner le tournis aux autorités qui sont submergées par la maladie.
Par ailleurs, le bulletin renseigne également qu’il y a eu 3 périodes phare dans l’évolution de la maladie dans le pays, à savoir la période qui a précédé la fermeture des frontières aériennes qui est survenue le 24 mars précisément, la résurgence des cas importés du Sénégal à partir du 21 avril, et puis la période d’assouplissement de mesures restrictives à partir du 16 juin.
Aujourd’hui, toutes les 7 régions médicales du pays sont touchées, mais les plus infectées sont celles qui se trouvent dans le West coast region, ceinturant la province du grand Kombo, située sur l’axe Banjul-Yundum-Serrekunda-Brikama. Elle est la région la plus peuplée du pays qui regroupe l’essentiel des activités économiques et près du 1/3 de la population totale de ce pays anglophone. Selon notre source basée à Banjul, le personnel médical se plaint de l’insuffisance des équipements de protection individuelle. Aussi ne doit-on pas s’étonner que parmi les malades du Covid-19 se trouvent des blouses blanches. Toujours selon la source, les coupures intempestives de l’électricité ne facilitent pas leur travail, les structures sanitaires ne comptant que sur l’approvisionnement de la Compagnie nationale d’électricité (Nawec-National electricity company).

Ces personnalités infectées
Selon notre source basée à Banjul, la capitale gambienne a vu une de ses personnalités marquantes mourir du Covid-19 dimanche passé. Il s’agit de Abdoulaye Mbodji, très respecté dans la presqu’île, qui fut directeur général de la défunte Ntc (National trade corporation), et puis directeur du Port de Banjul, le National port authority.
M. Mbodji n’est pas la seule personnalité touchée. Parmi les malades du Covid-19, on peut citer le maire de Serrekunda, la plus grande ville du pays, les ministres de l’Agriculture, des Finances, du Pétrole et la vice-présidente. Le Président Barrow, himself, vient de sortir négatif de sa quarantaine. Et nous avons appris dans la soirée d’hier que le ministre de la Santé venait d’entrer en confinement.
Pour les cas de mise en quarantaine, les autorités proposent à l’Etat d’arrêter de prendre en charge, entièrement les cas d’isolement de malades, «parce que c’est contre-productif».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here