PARTAGER

A la tête d’une forte délégation, le Président Macky Sall était hier, dans la ville sainte de Tivaouane pour les besoins de la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète (Psl) prévu dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2017. Une occasion pour le Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, de rassurer le Président Macky Sall quant à sa réélection en 2019.

A Tivaouane, le Président Sall est en territoire conquis. «S’il plait à Dieu tu auras un deuxième mandat.» C’est une prédiction de Serigne Mbaye Sy Mansour, Khalife général des Tidianes, qui a reçu le Président pour les besoins du Maouloud. Comme un mathématicien, il fait une sorte de démonstration autour du chiffre «deux», comme pour prédire un «deuxième mandat» à Macky Sall, par la «grâce» de Dieu. Et le Khalife général d’être précis : «Il n’y a jamais un sans deux.» Et à son avis, «si Dieu n’avait pas prévu un deuxième mandat pour vous, il ne vous donnerait pas un premier». Il a déploré l’art, pour les Sénégalais, de savoir «perdre leur temps» autour de «palabres inutiles». Le Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, a, par ailleurs, remercié le Président Macky Sall pour avoir marqué de son empreinte tous les foyers religieux du pays à travers ses «gigantesques réalisations dans le cadre de l’ambitieux programme de modernisation des cités religieuses». Il lui a fait clairement comprendre qu’«il ne saurait être question que la lourde tâche qu’il a sur le dos soit une mission facile». Aussi, de «ne penser espérer un quelconque soutien si ce n’est celui de Dieu». Ce qui ne voudrait pas dire, lui fait-il savoir, que «vous devez tranquillement dormir sur vos lauriers. Tout au contraire, il vous faut remuer ciel et terre pour vous en sortir. Vous avez le devoir de faire l’essentiel et laisser le reste entre les mains d’Allah». Le porte-parole du Khalife général des Tidianes, Serigne Pape Malick Sy, après avoir rappelé que Tivaouane a accueilli un «fils», a invité les uns et les autres à se consacrer à l’essentiel, c’est-à-dire au «travail», dans l’intérêt de l’émergence du pays. Il est aussi longuement revenu sur les «bonnes relations», qui ont toujours existé entre le spirituel et le temporel au Sénégal, en citant l’exemple de Mame Maodo aux côtés de Blaise Diagne, à travers le soutien de Sergine Babacar Sy à ce dernier responsable politique. A «celui dont la confiance de la majorité des Sénégalais repose sur ses épaules, par la volonté divine», comme il l’a dit, le fils cadet de Serigne Babacar Sy demande d’être «tranquille chez vous, à Tivaouane, où vous êtes le bienvenu». Il lui demande surtout, en tant que père de la Nation, de continuer à cultiver les valeurs du «pardon», de la «sérénité» et de la «patience», pour se consacrer à l’essentiel. Et d‘invoquer une citation de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy qui disait : «Il est dix fois plus facile d’être dispensateur d’injures que d’être contestataire de vocation.» Selon Pape Malick, «la plus haute compétition se traduit dans les actes, dans du concret, du palpable». Ainsi il l’invite à faire du «travail ta philosophie parce que Serigne Cheikh Tidiane m’avait dit pour avoir une solution pour ce pays, il faut que les gens arrêtent de parler, et de se consacrer au travail». Et d’insister : «Il faut qu’on arrête le bavardage et qu’on fasse des actions.» Il rappelle les «étroites relations qui existent entre le Président Macky Sall et la famille Sy de Tivaouane» pour justifier «l’accueil exceptionnellement chaleureux» réservé à l’hôte de Tivaouane. Il justifie : «C’est normal, Macky Sall est le président de la République, la confiance de la majorité des citoyens repose sur ses épaules. Dieu l’a mis ici et nous respecterons la volonté divine jusqu’à son terme.» Ainsi et de demander au Président Sall de ne «compter que sur Dieu». A la première dame, Marième Faye Sall, le marabout notera qu’elle «a mis la main à la pâte pour accompagner son mari dans la réussite de sa lourde mission de présider aux destinées de la Nation sénégalaise». Ainsi il lui demande de «mettre son point d’honneur à bien Servir le Sénégal, aux côtés de son mari».

Macky insiste sur le dialogue national
Auparavant, le Président Macky Sall a invité tout le Peuple sénégalais, à commencer par lui, quant à l’approfondissement de la réflexion autour de la construction de la Nation, particulièrement la nécessité d’inculquer à la jeunesse les valeurs cardinales, seul garant d’un avenir meilleur. Le Président Macky Sall est aussi largement revenu sur «la nécessaire union des cœurs, des esprits et des idées du Peuple sénégalais», avec la «main tendue» à tous les citoyens. Cette attitude, dira-t-il, «est loin d’équivaloir au fait qu’il nous est impossible d’aller seul, parce que Seul Dieu détient les clés de la réussite. Toutefois, il est de notre devoir de raffermir les relations à tous les niveaux». Ainsi il a réitéré son invite à un «dialogue national», ce qui, se veut-il clair, «ne signifie guère qu’on nous devons accepter toute proposition. On peut tomber d’accord comme le cas contraire pourrait se produire, mais faudrait-il encore une fois qu’on accepte de nous mettre autour d’une table pour discuter de tout, ce dans les règles démocratiques. Même si cela nécessite de faire recours à l’Assemblée nationale, pour arbitrage. Mais ce que nous souhaitons, c’est que tout se fasse dans la paix, l’unité, la sérénité». Au-delà, le chef de l’Etat a tenu à rendre un vibrant hommage, au khalife disparu, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine. Il a loué les qualités «rarissimes». «Un homme de Dieu exceptionnel. Un unificateur et un infatigable soldat de la famille Sy.» Avant de prier Dieu pour qu’Il assiste le tout nouveau Khalife général des Tidianes dans sa «lourde tâche». Il a réitéré à Serigne Mbaye Sy Mansour, son «amitié, sa fidélité, son amour. Des relations d’une excellence particulière, qui ne datent pas d’aujourd’hui», a-t-il dit. Il fait savoir «n’être pas devant seulement le Khalife général des Tidianes où un grand parent, mais en face d’un guide au service de qui il doit, avec son gouvernement, se mettre dans l’intérêt de la Oumah et de Tivaouane». Il a sollicité des prières pour que «Dieu Tout-Puissant nous assiste dans notre volonté de transformer le Sénégal en un pays émergent». Il a terminé par donner toutes les assurances quant à la poursuite du Programme spécial de modernisation de la cité religieuse, qui sera exécuté dans le long terme pour une enveloppe de 114 milliards F Cfa.
nfniang@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. Quand on demande aux gens de se taire il faut savoir le faire aussi.
    Où est le véridique ?
    Êtes-vous Dieu pour prédire un 2ème mandat ?
    Et si Allah voulait qu’un autre le remplace en 2019?
    Un dirigeant, surtout religieux doit savoir mesurer ses paroles. Le peuple sait ce que Macky a fait et le moment venu il fera son choix.
    Je suis déçu de cette attitude.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here