PARTAGER

Le Président Macky Sall est attendu, aujourd’hui, à Tiva­ouane, pour une visite de 48h, en prélude à la célébration du Maouloud. Le chef de l’Etat, qui sera reçu dans la cité religieuse avec «tous les honneurs», comme le veut le Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour, fera face aux doléances des populations dans le cadre du programme de modernisation de Tivaouane. Selon Abdoul Aziz Diop, qui rencontrait des acteurs locaux de la Société civile notamment des délégués de quartier, imams, autorités locales et religieuses, pour une évaluation citoyenne des investissements faits à Tivaouane, «les populations ont salué la volonté de l’Etat et magnifié ce qui a été déjà réalisé notamment  l’aménagement de l’esplanade des mosquées avec l’auditorium, la grande salle de réception, la maison des hôtes, la résidence El Malick Sy. Aussi l’extension du périmètre communal de 7 000 ha, la voirie urbaine densifiée, l’extension des réseaux d’adduction d’eau et d’électricité dans les nouveaux quartiers». Toutefois, indique le Coordinateur régional du forum civil et membre de la famille Sy, «des attentes fortes ont été soulevées». Il s’agit, selon lui, de «l’assainissement de la cité religieuse car Tivaouane regorge de points bas et de zones inondables et d’ici 5 ans, le Maouloud sera célébré en plein hivernage». Aussi, poursuit-il, «au niveau des ménages, ce sont les fosses septiques et les latrines qui sont toujours utilisées. Du coup, en période de forte affluence, il y aura d’énormes difficultés à cause du système de vidange insuffisant et hors de portée». A ces problèmes s’ajoutent ceux de l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh «muté de centre de santé en Eps 1 mais qui souffre de tous les maux». Pour les populations, «l’hôpital nécessite une solution structurelle et non conjoncturelle». L’emploi des jeunes n’a pas été omis par le coordonnateur du Forum civil, qui renseigne que «les populations ont demandé l’érection d’un Domaine agricole communautaire (Dac) sur les 7 000 ha d’extension. Et à côté de petites unités d’agro-industries qui pourraient assurer la consommation locale surtout lors des grands événements comme le Maouloud». Un projet, qui selon le petit-fils de Maodo, «pourra assurer l’emploi et des revenus pour les jeunes et bras valides souvent à la charge  sociale des marabouts qui n’ont pas de budget dédié». Aussi, avec la forte urbanisation, les populations ont insisté sur la construction de logements sociaux moyen et bas standing. Elles terminent par souhaiter auprès du président de la République Macky Sall, de «définir clairement la structure qui assure la gestion et la maintenance des infrastructures érigées sur l’esplanade et surtout la Maison des hôtes». Car, disent-elles, «jusqu’ici ni la commune, ni le Conseil départemental encore moins l’Etat n’assurent ce volet. C’est la famille qui s’en occupe avec ses propres moyens».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here