PARTAGER

Décisif face au Maroc, le portier du Bénin continue de briller depuis le début de la Can. Saturnin Allagbé compte bien s’opposer aux attaquants sénégalais lors du quart de finale de ce jour. Mais le gardien béninois, qui est un homme serein, malgré la qualification historique acquise face aux Lions de l’Atlas, ne s’enflamme pas. «Nous sommes vraiment satisfaits d’accéder aux quarts de finale alors que beaucoup ne nous attendaient pas à ce niveau mais nous devons rester concentrés.»
Du haut de son 1,87m et ses 71kg, le portier des Ecureuils vit son moment de gloire lors de cette Can, après avoir arrêté notamment le penalty de En Nesyri. Il reconnaît qu’il avait travaillé spécifiquement l’exercice : «Je savais que tous les espoirs du Bénin étaient sur mes épaules et c’était important de montrer qu’on pouvait compter sur moi. J’avais vu des vidéos et des joueurs béninois m’avaient aussi donné des infos sur les joueurs marocains.»
Celui qui vient de prolonger pour trois ans son bail avec Niort, son club depuis 2014, a fêté sa première titularisation avec les Ecureuils en 2011.

«Faire le match parfait contre le Sénégal»
Après avoir écrit la plus belle page du football béninois en atteignant les quarts de finale, le gardien espère ne pas s’arrêter là : «On ne se focalise pas sur l’adversaire mais on prépare ce match comme les autres. Il faudra faire le match parfait contre le Séné­gal.»
Son coéquipier, le défenseur de Sochaux Olivier Verdon, est du même avis. «Ce qu’on a fait, c’est quelque chose de grand. Après, on ne compte pas s’arrêter là. Personne ne nous attendait ici. On a créé la surprise, on a montré à l’Afrique entière de quoi on était capables. Aujourd’hui, on ne doit craindre personne. Je connais cette équipe du Sénégal. On sait qu’ils ont de très bons joueurs. Indi­viduellement, ils ont de grosses qualités, mais je pense que collectivement, on sera plus forts. Ça sera un match compliqué, mais j’ai confiance en mon équipe. Ça va se jouer au mental.»
Michel Dussuyer devra cependant composer face au Sénégal sans son pilier en défense, Khaled Adenon, suspendu. Mais il pourra quand même se réjouir du retour de Mounié en attaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here