PARTAGER

La publication du reportage de la BBC sur les connexions supposées ou réelles dans les dossiers du pétrole et du gaz au Sénégal aura fini de déclencher un tsunami politique, social, économique et moral dans notre pays.
Tellement l’affaire paraît énorme, incroyable, invraisemblable et pourtant fort probable…
Entre les vagues de dénonciation et d’indignation véhémente des uns, les dénégations et autres réfutations et accusations des autres, je préfère faire mienne, la position de l’humoriste ivoirien qui disait que : «Dans tous les cas, il y a toujours deux cas». Donc soit c’est vrai soit c’est faux.»
1/ Si c’est faux. Ce qui est fort possible. Alors Messieurs Aliou Sall et tous les autres cités dans cette affaire sont «sauvés !» comme aurait dit notre comédien précité. Et dans ce cas, tous ceux qui se seraient érigés en censeurs, procureurs, dénonciateurs voire juges pour les avoir condamnés de façon péremptoire et sans appel dans cette affaire, seront dans leurs petits souliers, toute honte bue pour avoir dit des sornettes. Leur crédibilité sera complètement démolie parce que portée par une rivalité politique irriguée par une rancœur tenace qui aura fini par leur ôter tout bon sens et toute mesure. Et dans le cas d’espèce, nous aurions eu affaire à un mensonge grossier comme savent en faire les médias occidentaux quand il s’agit de nuire à quelqu’un, particulièrement quelqu’un du tiers monde. On l’a vu avec les fausses ADM (Armes de Destruction Massive) inventées de toutes pièces par l’Administration Bush pour pendre Saddam Hussein haut et court et mettre la main sur le pétrole irakien. Tiens…Tiens.
On l’a vu encore avec l’énorme mensonge de Sarkozy sur les faux massacres du Peuple libyen par Khadaffi juste pour planifier son exécution barbare et mettre à feu et à sang la Libye. On est en train de le vivre encore avec la crise créée de toutes pièces au Venezuela pour, à terme, s’assurer du contrôle de son pétrole. Tiens ! çà ne vous dit pas quelque chose ?
Le Sénégal n’a pas encore produit un seul baril de pétrole mais les perspectives sont tellement idylliques que les vautours occidentaux accompagnés de leurs sbires locaux prennent les devants pour vampiriser autant que faire se peut, la manne sénégalaise. Et dans leur stratégie, le mensonge codifié est érigé en système de désinformation et de semeur de germes de division et de conflit sociaux qu’ils vont gérer avec leurs hommes liges pour sucer au mieux le sang de ce Peuple sénégalais trop lisse dans son tissu social bien serré parce que bien uni dans sa diversité. C’est dans leurs habitudes de semer la zizanie pour mieux se servir. A bien méditer.
Comme quoi, il est parfois bon -même quand les preuves semblent très évidentes pour ne pas dire trop même- de rester toujours prudent devant certains faits trop rocambolesques et très souvent trop bien détaillés, avant de s’en faire une religion bien précise. (Cf : Agatha Christie)
2/ Si c’est vrai. Ce qui est tout aussi possible. Alors là, on serait devant une forfaiture à nulle autre pareille qui ferait de tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire, des criminels de très haut niveau, coupables de Haute trahison et passibles des peines judiciaires les plus lourdes possibles. Dans ce cas, les thuriféraires et autres laudateurs et répondeurs automatiques qui se sont évertués à nier l’évidence, auront fini de montrer leur face hideuse de menteurs éhontés, soucieux simplement de plaire au Prince. «Shame on you» auraient dit nos amis, les Anglais. Et donc, il y aurait eu des Sénégalais prêts à vendre leur âme au diable blanc pour l’aider à sucer le sang de ses frères et de leur pays sans aucune vergogne.
Ce serait alors, le summum de l’ignominie, de la cupidité et de l’apatridie qui feraient agir de telles gens pour s’adonner à des manœuvres aussi délictuelles uniquement pour se remplir les poches qui sont déjà assez pleines à ras bord. Au-delà d’un certain seuil, la recherche de l’avoir devient tout simplement criminelle.
Le cas échéant, il serait difficilement acceptable de savoir que les Sall tels qu’ils sont décrits dans cette affaire, auraient atteint un si haut degré de turpitude, de vol, de détournement de deniers publics uniquement pour leurs propres comptes familiaux et claniques. Ce serait à désespérer complètement de nos hommes politiques pour ne pas dire des Sénégalais tout court.
Non…ce serait vraiment ignoble, trop même…
Pour l’heure, on n’en est pas encore là car Tout reste à vérifier et à clarifier de manière irréfutable.
Et comme la Justice s’est emparée (enfin) de l’affaire, laissons-la faire son travail et que les conclusions qui seront rendues, soient à la hauteur des enjeux en cours.
Pour l’honneur du Sénégal et la dignité de tous les Sénégalais…
Que Dieu nous garde et garde le Sénégal !
Guimba KONATE
guimba.konate@gmail.com
Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here